Une cinquantaine de sportifs français appellent à voter Macron pour éviter les "discriminations"

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 avril 2022 - 14:45
Image
Emmanuel Macron et les athlètes français Elysée
Crédits
AFP
Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron posent avec des athlètes à la fin d'une cérémonie en l'honneur de 28 athlètes français médaillés aux Jeux olympiques et paralympiques d'hiver, au palais de l'Élysée à Paris, le 29 mars 2022.
AFP

En 2023, la France accueillera la Coupe du monde de rugby. En 2024, elle accueillera les Jeux olympiques à Paris. Aussi les sportifs tricolores sont-ils préparés à faire bonne figure à l'international. Et pour ce faire, au beau milieu de l'entre-deux-tours, une cinquantaine de sportifs français appellent à voter pour Emmanuel Macron afin d'éviter que "ces moments historiques soient marqués du sceau d’une présidence d’extrême droite."

Dans une tribune publiée par France Info et Le Parisien, Nikola Karabatic, Laure Manaudou, Frédéric Michalak, Yannick Noah, Tony Parker et bien d'autres, écrivent : "Le sport auquel nous croyons, celui des valeurs de l’olympisme, est fait d’amitié et de respect ; il est le lieu de la mixité. Il refuse toutes les discriminations. [...] Nous nous engageons pour éviter que notre nation place à sa tête une présidente qui incarne la stigmatisation de l’autre, le repli sur soi, le nationalisme." Un discours qui ressemble fort à celui de 2017, alors tenu par d'autres champions. En somme, la "discrimination" que causerait le Rassemblement national semble encore effrayer les sportifs. Pourtant, Emmanuel Macron n'a pas toujours été tendre avec eux pendant son mandat...

Rappelons par exemple, que tous les Français n'ont pas pu pratiquer le sport qu'ils voulaient, faute de pouvoir montrer patte blanche sanitaire. N'était-ce pas à ce moment-là que les sportifs auraient dû faire barrage, en arguant que la pratique physique est justement un facteur de bonne santé ?

Si certains se sont accommodés de cette "discrimination", d'autres ont accusé le coup, allant parfois jusqu'à évoquer les effets secondaires de la vaccination.

Rappelons aussi, pour en revenir à notre président sortant, à "l'amitié et au respect", qu'Emmanuel Macron n'avait pas fait montre d'une franche sympathie envers les médaillés de Tokyo. À leur retour en France, il se plaignait devant eux que les résultats n'étaient "pas tout à fait ce que nous attendions, voire même mitigés dans certains sports". De quoi motiver les troupes pour un second round !

Lire aussi : Emmanuel Macron, éleveur de champions : "On doit faire beaucoup plus ! Beaucoup plus !"


Le texte complet de leur tribune :

"Je déclare ouverts les Jeux de Paris célébrant la 33e Olympiade de l'ère moderne." C’est par ces mots qu’il reviendra au prochain chef de l’État d’ouvrir officiellement les Jeux olympiques de Paris 2024.

Ce vendredi 26 juillet 2024, à l’issue d’une cérémonie d’ouverture historique sur la Seine, parmi des dizaines de chefs d’État, devant les athlètes du monde entier et des milliards de téléspectateurs, celui ou celle qui sera élu le 24 avril prochain incarnera le pays aux yeux du monde. Quelques semaines plus tard, il ou elle ouvrira également les Jeux Paralympiques.

Nous, sportives et sportifs français de tous horizons et de toutes disciplines, ne pouvons imaginer que ce moment historique soit marqué du sceau d’une présidence d’extrême droite.

Si nous sommes pleinement conscients des difficultés que traversent de nombreux Français, nous avons la conviction que le vote pour un parti qui mettrait en danger les valeurs républicaines serait le pire des remèdes.

Le sport auquel nous croyons, celui des valeurs de l’olympisme, est fait d’amitié et de respect ; il est le lieu de la mixité. Il refuse toutes les discriminations. Partout sur le territoire, dans nos villes, nos banlieues et nos campagnes, le sport est un remède puissant à l’exclusion.

Dans ces temps incertains, il est un vecteur de rassemblement. C’est le cas quand toute une nation se rappelle qu’elle est UNE en vibrant à l’unisson derrière les exploits de ses sportifs.

C’est parce que nous croyons en ce sport-là, fraternel et inclusif, que nous nous engageons pour éviter que notre nation place à sa tête une présidente qui incarne tout le contraire, la stigmatisation de l’autre, le repli sur soi, le nationalisme. Et que nous appelons donc à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain.

Clarisse Agbégnénou, judo, Samir Aït Saïd, gymnastique artistique, Valériane Ayayi Vukosavljević, basket, Brahim Asloum, boxe, Romain Bardet, cyclisme, Cécilia Berder, escrime, Alain Bernard, natation, Marie Bochet, ski handisport, Laure Boulleau, football, Justine Braisaz-Bouchet, biathlète, Romain Cannone, escrime, Souleymane Cissokho, boxe, Elodie Clouvel, pentathlon moderne, Cléopâtre Darleux, handball  Isabelle Demongeot, tennis, Stéphane Diagana, athlétisme, Boris Diaw, basket, Céline Dumerc, basket, Allison Pineau, handball, Antoine Dupont, rugby, Gévrise Emane, judo, Maud Fontenoy, voile, Pierre Gasly, sport automobile, Edgar Grospiron, ski freestyle, Amandine Henry, football, Stéphane Houdet, tennis fauteuil, Muriel Hurtis, athlétisme, Michaël Jeremiasz, tennis fauteuil, Nikola Karabatic, handball, Raphaël Ibañez, rugby, Jean Le Cam, voile, Eugénie Le Sommer, football, Christophe Lemaître, athlétisme, Laure Manaudou, natation, Blaise Matuidi, football, Frédéric Michalak, rugby, Estelle Mossely, boxe, Earvin Ngapeth, volley, Valérie Nicolas, handball, Yannick Noah, tennis, Sarah Ourahmoune, boxe, Jean-Pierre Papin, football, Tony Parker, basket, Dimitri Payet, football, Marie-José Pérec, athlétisme, Thibaut Pinot, cyclisme, Jackson Richardson, handball, Charles Rozoy, natation handisport, Jo-Wilfried Tsonga, tennis, Jessy Trémoulière, rugby, Cameron Woki, rugby, Tony Yoka, boxe.

À LIRE AUSSI

Image
Sportifs et vaccins
Sportifs et vaccins : l'important, c'est de participer ?
Quelques heures après la prise de position courageuse de l’icône du judo français Teddy Riner qui refuse de se prononcer sur la campagne de vaccination ou d’en devenir...
17 septembre 2021 - 18:36
Société
Image
Novak Djokovic
Novak Djokovic prêt à sacrifier Roland-Garros et Wimbledon pour "la liberté de choisir"
Au micro de la BBC le 15 février, Novak Djokovic s'est dit prêt à « passer à côté de trophées plutôt que de recevoir le vaccin ». Un mois plus tôt, il quittait l'Austr...
17 février 2022 - 12:57
Politique
Image
Emmanuel Macron et Marine Le Pen s'affronteront à nouveau pour le second tour de l'élection présidentielle
Élection présidentielle: quelles sont les consignes de vote pour le second tour?
Dimanche 10 avril 2022, les candidats à l'élection présidentielle qualifiés pour le second tour ont été annoncés. Emmanuel Macron, l’actuel président de la République,...
12 avril 2022 - 21:04
Politique