En Italie, les soignants refusent massivement la vaccination

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 17 août 2021 - 20:54
Image
Soignants épuisés dans un hôpital du sud de l'Italie
Crédits
AFP
Des soignants épuisés dans un hôpital du sud de Milan
AFP

Le chiffre "choc" du jour : en Lombardie, 10 000 soignants refusent le vaccin, en Vénétie 5 000. Les autorités se retrouvent face au risque de dégarnir cliniques et hôpitaux.

Selon des rapports parus cette semaine dans la presse italienne, le chiffre réel de soignants italiens refusant les injections dites "anti-Covid" suite à l'entrée en vigueur du décret n°44 destiné à les leur imposer, est extrêmement impressionnant.
 
Si en Lombardie et en Vénétie, le refus des injections est massif, il est réel dans toutes les régions de l'Italie. En Sardaigne, 700 soignants le refusent, dont 57 ont été suspendus de leur travail. Sur les 10 000 objecteurs en Lombardie, la procédure de suspension est lancée contre 2 500 d'entre eux.
 
La Fédération nationale des ordres de médecins, toute à sa ferveur pro-injection, reconnaît néanmoins que le décret est mal rédigé tandis qu'il existe un risque avéré de vider des services entiers en suspendant des soignants ou de créer des déserts médicaux. A Cervarese Santa Croce près de Padoue, le seul et unique généraliste chargé de soigner 1 300 patients a arrêté d'exercer d'un jour à l'autre pour ne pas avoir à se soumettre.

La même situation est en train de se produire en de nombreux "déserts médicaux". Par ailleurs les contrats de travail ne prévoyant aucune obligation vaccinale, sa base juridique est très fragile. Or, chaque soignant est en droit de contester la suspension devant les tribunaux administratifs. Ainsi, le professeur de droit constitutionnel et avocat Daniele Granara représente 10 000 soignants devant une quinzaine de juridictions provinciales, ainsi qu'environ 2 000 professeurs des écoles et universités. Autre spécialiste des recours collectifs, l'avocat Mauro Sandri a lancé des actions contre le "Green Pass", contre l'European Medicines Agency et représente de nombreux salariés lésés par l'obligation vaccinale.

À LIRE AUSSI

Image
Marc Menant défend la liberté
"La santé ne peut avoir une prééminence sur la liberté, battons-nous" Marc Menant
Marc Menant, journaliste, chroniqueur de CNews, ancien animateur d'Europe 1, est apprécié pour ses talents de conteur, son goût de l'histoire, sa culture et son indépe...
15 août 2021 - 15:07
Politique
Image
denmark
Les politiques peuvent faire marche arrière : l’exemple du Danemark
CARTE POSTALE - Après de nombreuses manifestations dans toute la France, que peuvent attendre ceux qui défendent les libertés et la mise au rebut du passe sanitaire ? ...
12 août 2021 - 19:30
Politique
Image
Le Parlement islandais à Reykjavik le 29 octobre 2016
Covid : L'Islande envisage-t-elle de renoncer à la stratégie de vaccination générale?
Alors que le taux d'incidence du COVID-19 en Islande atteint un niveau record, les autorités islandaises commencent à revoir leur approche de la lutte contre la pandém...
12 août 2021 - 15:22
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.