Anthony Fauci : d'une gestion de crise controversée à une démission inattendue

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 24 août 2022 - 18:05
Image
Anthony Fauci démissionne
Crédits
Brendan Smialowski / AFP
Le Dr Anthony Fauci, le 13 avril 2021.
Brendan Smialowski / AFP

Figure médiatisée à outrance tout au long de l’épidémie du Covid-19, le Dr Anthony Fauci, conseiller médical en chef de Joe Biden, a annoncé qu’il quitterait ses fonctions en décembre 2022. Suite à cette annonce, survenue le 22 août dernier et largement commentée sur les réseaux sociaux, il convient de rappeler son bilan de mandat de gestion de crise. 

De Reagan à Biden : le conseiller en chef pour la santé publique américaine

Depuis près de 40 ans déjà, son influence sur la politique de santé américaine est considérable. Occupant le poste de conseiller en chef pour la santé publique américaine depuis la présidence de Ronald Reagan, il a notamment travaillé sur « le VIH/SIDA, le virus du Nil occidental, les attaques à l'anthrax, la pandémie de grippe, diverses menaces de grippe aviaire, Ebola et Zika, entre autres, et, bien sûr, plus récemment, la pandémie de Covid-19 ». C'est peut-être cette dernière qui aura eu raison de lui. Le 22 août dernier, dans un communiqué rendu public, le "Monsieur vaccin" Anthony Fauci a déclaré qu'il quittait « les postes de directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) et de chef du laboratoire d'immunorégulation du NIAID, ainsi que le poste de conseiller médical en chef du président Joe Biden ». Il faut dire que ces deux dernières années l'ont projeté sur le devant de la scène, faisant converger santé et politique, lui qui affirme avoir toujours voulu se tenir à l'écart de la seconde.

Dans son communiqué, il prévient néanmoins que cette décision ne signifie pas qu'il va « prendre sa retraite ». Et d'assurer : « Après plus de 50 ans au service du gouvernement, j'ai l'intention de passer à la phase suivante de ma carrière alors que j'ai encore tant d'énergie et de passion pour mon domaine. [...] Au cours des prochains mois, je continuerai à consacrer tous mes efforts, ma passion et mon engagement à mes responsabilités actuelles, tout en aidant à préparer l'Institut à une transition de direction ». Va-t-il finalement quitter la santé... pour la politique ?

Quoi qu'il en soit, son engagement ne manque pas de susciter de réactions sur les réseaux sociaux. Et pour cause ! Il faut dire que les décisions du Dr Fauci ont régulièrement été sujettes à caution. 

Masques, fermetures des écoles et Fauci leaks

Le 10 février 2020, en Europe et aux États-Unis, le port du masque n’était recommandé que pour les malades atteints du Covid-19, comme l’affirmait le Dr Fauci : « À ce stade, le risque est faible [même si] ce risque peut changer. […] La question est donc de savoir si nous devons faire quelque chose de différent de ce que nous faisons déjà. Non. Devrions-nous tous porter un masque ? Absolument pas ». Comme bien d'autres, il finit par rétropédaler un mois après. Puis, il ne tarde pas à assurer que les masques chirurgicaux ont été l'une des solutions majeures pour freiner la propagation du virus.

Voir aussi : Aux Etats-Unis, le Dr Fauci NAID répond NON à la question sur le port du masque obligatoire 

Aujourd'hui, il n’existe aucune preuve scientifique quant à l'efficacité des masques. D'après les résultats d'une étude menée dans 123 écoles d'Angleterre qui utilisaient des masques, et comparée à d'autres qui ne le faisaient pas pendant la vague Delta, le port du masque à l'école s'est révélé inutile sur le plan virologique. De plus, un retard dans l’acquisition du langage et de la sociabilité chez certains jeunes enfants a été constaté après coût. Pour accomplir son développement social et linguistique correctement, l'enfant a besoin de voir le visage des autres.

En plus de cela, le Dr Fauci prônait la fermeture des écoles, nécessaire pour « éviter que les enfants soient contaminés ». Dans le même temps, certains organismes internationaux ont rappelé les effets dévastateurs de la fermeture des écoles, dont l'UNESCO a rapporté les conséquences sociales et économiques sur les enfants en 2021. Cette fermeture serait responsable de retards considérables d’apprentissage, qui toucheraient particulièrement les enfants des classes sociales défavorisées. À ce sujet, l'une des scientifiques des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies a déploré que « le CDC n'a pas réussi à équilibrer les risques du Covid avec les autres risques qui découlent de la fermeture des écoles […] La perte d'apprentissage et les aggravations des problèmes de santé mentale ont été évidentes dès le début et ont empiré à mesure que les directives insistaient pour que les écoles restent virtuelles. L'orientation du CDC a détérioré l'équité raciale pour les générations à venir. Elle a laissé tomber cette génération d'enfants ».

Voir aussi : Covid-19: démissions en cascade des experts en santé des NIH et CDC américains 

Rappelons que si les enfants peuvent effectivement être contaminés, ils ont extrêmement peu de risque de mourir de la maladie. Comme nous l'expliquaient Emmanuelle Darles et Vincent Pavan en mai dernier, « les enfants ne sont pas touchés par le Covid », mais en revanche, ils « sont particulièrement touchés par les effets indésirables des vaccins ». Par ailleurs, un rapport de l’Agence de Santé publique de Suède indique que le pays a gardé les crèches et les écoles ouvertes pour tous ses 1,8 million d'enfants âgés de un à quinze ans, sans masque, sans test ni distanciation sociale ; aucune mort infantile n’a été rapporté au cours de cette « forte phase épidémique ».

N'hésitant pas, tout au long de la crise, à vanter les mérites des vaccins, Anthony Fauci a donc suivi (sinon dessiné) la ligne catastrophiste et coercitive de l'Occident. Avec une influence toute particulière sur l'ensemble du monde.

En juin 2021, un document contenant près de 3 000 de ses échanges de mails ont été déclassifiés et publiés ; celui-ci comportait des informations au sujet de la crise, notamment sur l’origine du virus, sur l'efficacité des masques, ou encore sur l’accès à l’hydroxychloroquine. Si ces non-dits de la sphère décisionnaire ont fait l'effet d'une bombe, ils n'ont pas mis à terre Anthony Fauci.

Lire aussi : L’indépendance sanitaire des Français entre les mails du Pr Delfraissy et Anthony Fauci

Une influence sanitaire et financière à l’échelle mondiale

Si cela fait 38 ans qu'Anthony Fauci règne sur la santé publique des Américains, l'homme ne fait pas l'unanimité. Dans un ouvrage intitulé « Antony Fauci, Bill Gates et Big Pharma : leur guerre mondiale contre la démocratie et la santé publique », paru le 9 mars 2022, l’avocat Robert Kennedy Junior a révélé comment le Dr Fauci a fait pression sur l’ensemble du monde médical depuis ses années en poste. Il exerçait sa puissance financière sur les hôpitaux, les universités, la presse et les scientifiques et médecins du monde. L'enquête du livre nous apprend que, tout-puissant, il s'est permis quelques études frauduleuses, essentiellement quant au « sabotage des traitements thérapeutiques efficaces, notamment à l’époque du virus du sida ».

Le livre aborde aussi les « trafics d’influence » et les « phénomènes de cour », dont a profité le Dr Fauci au cours de ses années en tant que chercheur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID). L’auteur dénonce par exemple que depuis sa nomination en tant que directeur du NIAID en 1984, Anthony Fauci distribue six milliards de dollars de fonds « dont il dispose chaque année de ce centre de recherche, aux institutions et aux scientifiques qui suivent sa stratégie, n’hésitant pas à ruiner celles et ceux qui s’opposent à ces décisions ». Finalement, Robert Kennedy Junior dénonce aussi l’instrumentalisation politique du Covid-19 pour imposer des mesures contraignantes aux populations, dont le Professeur Perronne nous a fait part lors d’un entretien chez FranceSoir, en février 2022.

Voir aussi : "On ne peut plus accepter ces mensonges d'État" Christian Perronne

Pour toutes ces raisons, l'annonce de sa démission a été vivement commentée sur les réseaux sociaux.

De vives réactions suite à la démission de Fauci

Sans surprise, Joe Biden considère que le Dr Fauci a permis de sauver « de nombreuses vies ». Dans un communiqué, il déclare : « Grâce aux nombreuses contributions du Dr Fauci à la santé publique, des vies ont été sauvées ici aux États-Unis et dans le monde entier ».

L’ancien président des États-Unis, Barack Obama, remercie lui aussi le Dr Fauci, qu'il qualifie de « leader de la santé publique qui n'existe qu'une fois par siècle pour nous guider dans une pandémie qui n'existe qu'une fois par siècle ». Il ajoute que « peu de personnes ont touché plus de vies que le Dr Fauci », se réjouissant « qu'il n'ait pas encore fini ».

Mais tous ne partagent pas la même sympathie à son égard. Le Pr Peter McCullough, par exemple, déplore que le communiqué n’évoque pas sa mauvaise gestion de l’épidémie, ainsi que la suppression de la possibilité de prescrire des molécules précoces, ou encore des dangers liés à la vaccination « ayant ruiné la vie de tant de personnes ».

De son côté, le sénateur du Kentucky Rand Paul affirme que la démission du Dr Fauci « n’empêchera pas une enquête approfondie sur les origines de la pandémie, et qu’il sera invité à témoigner sous serment de toutes les discussions auxquelles il a participé concernant la fuite du laboratoire ».

Pour Michael Seifert, Anthony Fauci est le « bureaucrate le plus destructeur de l’histoire américaine. » À propos de la gestion de la crise sanitaire, il déclare : « Vos grands-parents sont morts seuls, votre entreprise a fait faillite et votre enfant a perdu deux années d'études pendant que le Dr Fauci passait à la télévision tous les jours, faisait des séances de photos pour des magazines et devenait l'employé du gouvernement le mieux payé ».

À LIRE AUSSI

Image
Laboratoire
Mails de Fauci : l'AFP savait-elle pour l'origine du virus ?
Dans les emails des FauciLeaks récemment dévoilés, une découverte de taille page 3123 : on y apprend que l’AFP était au courant de la fabrication du virus depuis le 31...
04 juin 2021 - 11:00
Société
Image
Delfraissy et Fauci
L'indépendance sanitaire des Français entre les mails du Pr Delfraissy et Anthony Fauci
Un document de plus de 3000 pages d'échanges de mails déclassifiés a fuité. Un point commun entre tous, le Dr Anthony Fauci, immunologue américain, mais surtout consei...
03 juin 2021 - 15:27
Politique
Image
Robert F. Kennedy Jr : debriefing
Robert Kennedy Jr: "résistez, résistez car une fois qu’ils ont le pouvoir ils ne le rendent jamais !"
Avocat et fondateur de l’association Children’s Health Defense, Robert Kennedy Jr. explique sur notre plateau en quoi consistent son association et les combats qu'elle...
29 avril 2022 - 22:13
Vidéos
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don