Chez Apple, les employés se syndiquent pour une augmentation des salaires... grâce à Android

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 03 mars 2022 - 20:51
Image
An Apple showroom in Shanghai: a slump in China sales has temporarily ended, according to a report
Crédits
© CHANDAN KHANNA / AFP/Archives
À travers tous les Etats Unis, les employés de quelques Apple Store s'organisent en secret pour se syndiquer
© CHANDAN KHANNA / AFP/Archives

Dans un contexte de tension autour des revendications salariales aux États-Unis, en raison de l’inflation actuelle très importante, les salariés d’Apple se tournent vers Android pour mieux coordonner leur mobilisation. Dans de nombreuses entreprises, les travailleurs utilisent leur smartphone pour coordonner leurs revendications et leurs actions, mais chez Apple, pas question d’utiliser les iPhones, comme le rapporte The Washington Post.

Les employés de plusieurs Apple Stores se syndiquent en secret à l'aide d’Android

À travers tous les États-Unis, les employés de quelques Apple Stores s'organisent en secret pour se syndiquer, ce qui pourrait perturber l'un des géants de la technologie les plus solides. Des groupes de salariés d'au moins deux magasins sont soutenus par les principaux syndicats nationaux et se préparent à déposer des documents auprès du National Labor Relations Board (NLRB) pour discuter de plans confidentiels, et d’autres magasins sont en train de suivre cet exemple. Leur mobilisation est provoquée par des salaires qui stagnent en dessous du taux d'inflation.

Les travailleurs d'Apple comptent sur la discrétion des outils Android

Avant de pouvoir créer un syndicat, les salariés ont besoin de recueillir en privé le soutien d’au moins la moitié des employés de chaque magasin. Les militants espèrent avoir jusqu'à 80 % du soutien pour se lancer dans la création du syndicat légalement, car ils craignent que des votes de salariés soient par ailleurs achetés par Apple pendant les négociations. Ce risque explique la nécessité de s’organiser sous les radars des responsables d’Apple, avec des réunions confidentielles et secrètes, en utilisant une messagerie chiffrée, et surtout en évitant les iPhones pour ne pas être surveillé. Les salariés impliqués dans les mouvements de revendication ont aussi peur des représailles. L'année dernière, Apple a licencié Janneke Parrish, qui avait aidé à organiser #AppleToo, un mouvement visant à améliorer les conditions de travail dans l'entreprise, en particulier pour les groupes traditionnellement sous-représentés. Janneke Parrish a déclaré qu'elle faisait l'objet d'une enquête pour avoir divulgué des informations internes à l’entreprise.

Un mouvement d’organisation salariale pour l’entreprise la plus rentable au monde

En suivant le modèle de syndication des employés de Starbucks, les employés des services de réparation, dépannage et vente, qui sont particulièrement importants pour l’entreprise, espèrent pousser l'entreprise à partager plus équitablement ses bénéfices avec ses salariés. Ces dernières années, Apple a connu une croissance étonnante de ses revenus : 378 milliards de dollars au cours de la dernière année civile, contre 240 milliards de dollars en 2017. Son flux de trésorerie astronomique a permis à l'entreprise de dépenser des dizaines de milliards par an, en rachats d'actions et en dividendes pour les investisseurs, ce qui a fait grimper le cours de son action. Apple compte aujourd’hui plus de 500 points de vente dans le monde et plus de 270 aux États-Unis, et elle emploie plus de 65 000 personnes pour son commerce de détail. Les ventes via les boutiques Apple et le site web d'Apple ont représenté 36 % des 366 milliards de dollars de revenus totaux de l'entreprise au cours de l'exercice 2021, selon les documents déposés à la Securities and Exchange Commission.

Les employés des Apple Stores pensent que leurs connaissances et leur passion pour les produits contribuent à stimuler les ventes, et qu’il est donc normal que leur employeur partage le succès de l'entreprise avec ses vendeurs. Des revendications similaires, pour plus de reconnaissance envers les salariés, existent aussi en France, notamment chez Louis Vuitton (LVMH). De son côté, Apple essaye de dissuader ses employés en promettant des promotions. Mais selon eux, ces promesses ne se matérialisent pas toujours. Au cours des dernières semaines, Apple a aussi proposé des augmentations à certains de ses employés, sans toutefois que cela compense l'inflation.

À LIRE AUSSI

Image
Billets écrasés
Coût de la vie : les ménages français pâtissent tandis que le gouvernement vante son bilan
L’inflation a atteint 1,6 % en moyenne en France, son plus haut niveau depuis 2018, selon l’Insee. Depuis la reprise économique, suite à une année 2020 marquée par la ...
01 février 2022 - 11:31
Société
Image
Smartphone QR Code
QR code et identité bientôt liés ?
Pour répondre au problème des faux passes vaccinaux, l'entreprise française Ariadnext, spécialisée dans l'identité numérique, planche sur un système de vérification d'...
10 février 2022 - 19:38
Société
Image
Column est un réseau social pensé pour les riches
Comment supprimer ses réseaux sociaux pour se libérer de leur emprise ?
Les réseaux sociaux se servent du pouvoir de leurs algorithmes pour décider de ce que les utilisateurs consomment comme information. Depuis une dizaine d’années, les p...
16 février 2022 - 19:00
Culture

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.