Chine : un robot virtuel nommé PDG d'une grande société

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 septembre 2022 - 11:20
Image
Aliénation Robots
Crédits
KELLEPICS - Pixabay.
La société espère faire une transition progressive dans un écosystème où salariés et responsables en charge de leur organisation interagiront dans un monde virtuel
KELLEPICS - Pixabay.

En Chine, un robot virtuel a été nommé PDG de NetDragon, un des développeurs de jeux vidéo les plus connus au monde. L'entreprise est certaine qu'à l'avenir toutes les sociétés seront également gérées par des intelligences artificielles.

Mme Tang Yu, un robot chargé d’aider à prendre les décisions

La Chine est déjà habituée à remplacer des influenceurs par des robots humanoïdes, plus faciles à contrôler. Après les présentateurs télé et les stars des réseaux sociaux, c’est maintenant le tour des PDG. C’est l’initiative prise par la société NetDragon Websoft, qui a conçu un robot appelé Mme Tang Yu, chargée d'aider à la prise de décision lors des opérations quotidiennes de l’entreprise, et de fournir un système de gestion des risques plus efficace. Elle sera également utilisée comme centre de données en temps réel et outil d’analyse pour le conseil. La société espère que contrairement à un humain, ce robot sera également capable de fournir un environnement de travail équitable aux employés.

L'intelligence artificielle s’installe dans les pratiques managériales

Certaines compagnies, comme Canon, confient déjà la gestion de certaines tâches de supervision à des algorithmes, notamment des algorithmes de reconnaissance faciale qui exigent des sourires : afin de témoigner de leur enthousiasme pour participer à une réunion ou planifier des rendez-vous, les salariés doivent à chaque fois sourire à la caméra. D’autres entreprises utilisent l’intelligence artificielle pour mesurer le temps de pause déjeuner des employés, mesurer leur productivité ou encore les géolocaliser en dehors du bureau. 

Une croissance stratégique dans le Métaverse

NetDragon de son côté, est convaincue qu'à l’avenir toutes les entreprises seront gérées par des intelligences artificielles. En choisissant de sauter le pas dès maintenant, la société espère faire une transition progressive dans un écosystème où salariés et responsables en charge de leur organisation interagiront dans un monde virtuel. Selon l’entreprise, ce choix s’inscrit dans une stratégie de transformation basée sur le metaverse : « À l’avenir, nous continuerons à développer les algorithmes derrière Mme Tang Yu pour construire un modèle de gestion ouvert, interactif et hautement transparent alors que nous nous transformons progressivement en une communauté de travail basée sur le metaverse, ce qui nous permettra d’attirer une base beaucoup plus large de talents dans le monde entier et nous mettra en position d’atteindre des objectifs plus ambitieux », a déclaré le Dr Dejian Liu, fondateur de l’entreprise.

Coup marketing de l’entreprise NetDragon

Comme pour le lancement décevant du robot humanoïde de Xiaomi inspiré du robot CyberOne de Tesla, il pourrait s’agir d’un simple coup marketing de l'entreprise pour faire parler d’elle sans que les fonctionnalités d’une telle intelligence artificielle soient vraiment performantes. NetDragon, selon son propre communiqué de presse, est « un des développeurs de jeux en ligne les plus respectés et les plus connus en Chine », qui s’est également développé dans le secteur de formation en ligne ces dernières années avec des ambitions internationales. Son objectif est de créer la plus grande communauté mondiale de formation en ligne.

À LIRE AUSSI

Image
personnages virtuels
La Chine veut remplacer les influenceurs par des humains virtuels, plus dociles 
Pour garder le contrôle sur les influenceurs numériques, Pékin veut développer le secteur des humains virtuels, avec un investissement de 50 milliards de yuans (7,5 mi...
11 août 2022 - 16:30
Culture
Image
CyberOne
La Chine présente son robot humanoïde, le CyberOne de Xiaomi, décevant 
La Chine n’arrête pas d’innover, et de tenter de concurrencer les géants américains comme Tesla : après les annonces de voitures autonomes, avec le taxi autonome dével...
18 août 2022 - 15:25
Société
Image
relax
Télétravail : un informaticien rusé automatise ses tâches et ne travaille plus que dix minutes par jour
Cela devait arriver : certaines personnes en télétravail ne doivent plus venir au bureau et en profitent pour se faire remplacer, sachant que personne ne peut vérifier...
14 février 2022 - 11:48
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Thierry Breton
Les numéros d’illusionniste du commissaire censeur Thierry Breton
PORTRAIT CRACHE - Thierry Breton, ingénieur devenu dirigeant d’entreprise, ministre, puis commissaire européen, a laissé derrière lui une ribambelle de restructuration...
24 février 2024 - 09:52
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.