Covid-19 : un retour en arrière dans l’égalité homme/femme au travail ?

Covid-19 : un retour en arrière dans l’égalité homme/femme au travail ?

Publié le 21/02/2021 à 19:54
BARBARA GINDL / APA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Une enquête, dévoilée par le Boston Consulting Group (BCG) et réalisée par l’Institut Ipsos en début d’année, révèle que la crise sanitaire « a fortement impacté la trajectoire professionnelle des salariés français, en affectant leur performance et en menaçant l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle ». Les répercussions seraient encore plus importantes pour les femmes salariées du privé. Explications.

Des impacts sur les trajectoires professionnelles des femmes salariées  

L’enquête a été réalisée sur un échantillon de 1001 hommes salariés et 1001 femmes salariées du secteur privé et du secteur public. Avec la crise sanitaire qui a entrainé l’essor du télétravail, les frontières entre la sphère privée et la sphère professionnelle ont tendance à s’effacer. Un problème plus récurrent pour les femmes que pour les hommes.

Le télétravail pénalise les femmes

Alors que la sphère domestique est déjà déséquilibrée en cette période de crise sanitaire, le télétravail accentue le fossé existant entre les deux sexes.

Pourquoi ? Déjà, les femmes salariées sont 1,3 fois moins nombreuses que les hommes à disposer d’un espace isolé pour télétravailler (62% contre 71% des hommes). Et en plus, elles ont 1,5 fois plus de risques d’être interrompues par leur environnement proche (28% contre 19% pour ces messieurs). « Leur travail est dégradé », expliquent les deux co-auteurs de l'étude Jessica Apotheker, directrice associée du BCG et Gwenhaël Le Boulay, directeur associé senior. 

Et pourtant, la culpabilité ne les quitte pas : les femmes salariées du secteur privé sont 1,4 fois plus nombreuses que leurs conjoints à penser qu’elles ne sont pas assez disponibles pour leurs enfants (21% contre 15% des papas). Les femmes sont donc sujettes à un stress quotidien pour trouver l’équilibre parfait entre vie personnelle et télétravail. La peur de revenir aux horaires d’avant la crise provoque chez certaines de l’anxiété. 57 % des femmes ayant réduit leurs horaires appréhendent un retour à un rythme normal contre 40 % pour le sexe opposé.

Pour éviter « qu’une génération de femmes ne décroche », « il est nécessaire que les managers prennent en compte le stress supplémentaire qui peut être ressenti par les femmes et leur permettent de se rassurer », soulignent les co-auteurs de l'étude.

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




BARBARA GINDL / APA / AFP

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-