Le retour de la cabine téléphonique pourrait être l'avenir du télétravail

Le retour de la cabine téléphonique pourrait être l'avenir du télétravail

Publié le 18/11/2021 à 10:51
Makeworkspace.com
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Alors que certaines personnes n’en peuvent plus du télétravail et ne jurent que par le retour au bureau, dans de nombreuses régions du monde, des initiatives se développent pour faciliter le travail à distance. Au Royaume-Uni, par exemple, une start-up a lancé un concept de cabane modulable à installer dans son jardin, pour trouver une sensation de déconnexion et de coupure entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Pour les télétravailleurs sans jardin, ce type de cabine de télétravail peut être installé dans l’espace public, à l'image des cabines téléphoniques d’antan revisitées, comme cela est envisagé à Londres.

À Londres, réservez votre cabine équipée pour télétravailler

La start-up "Make. Work. Space." propose un service de construction de modules de travail équipés de tous les outils nécessaires pour travailler, se reposer ou passer des appels téléphoniques. L’objectif est de s’adapter aux changements du monde du travail en fournissant un espace réellement isolé, sécurisé et équipé. "Qu'il s'agisse d'un endroit calme où l'on peut tout faire, d'intimité pour un appel sensible, ou que vous ayez simplement besoin de vous asseoir et de respirer, nous avons tous parfois besoin d'un peu d'espace", explique le site de l’entreprise. Pour proposer des espaces toujours propres, ces cabines se désinfectent automatiquement avec une technologie de rayons UV, une procédure très en vogue depuis le début de la pandémie. À l’aide d’une application mobile, il est possible de louer un de ces espaces pour 15 euros de l’heure, mais il faudra attendre que ce type de cabine se généralise, car pour l’instant, seules deux ont été installées. Leurs créateurs sont néanmoins en pourparlers avec des décideurs de plusieurs arrondissements de la ville de Londres, ainsi qu'avec les Transports de Londres (TFL), pour pouvoir installer ces cabines, appelées "pods", dans des espaces publics et dans les grandes gares comme Victoria Station ou St. Pancras International.

Les cabines ne remplaceront pas le travail dans les bars et cafés équipés de wifi

Walter Craven, à l'origine de ce concept, détaille dans une interview pour le magazine "Fast Company", son rêve de villes remplies de "pods", aussi accessibles que des vélos en libre-service ou des recharges pour voitures électriques. L’entrepreneur souhaite aussi contribuer à une forme d'art urbain, grâce à leur design, qui permet de les intégrer aux paysages des villes. Toutefois, pour les très nombreuses personnes qui ont déjà été amenées à travailler à distance, des cafés calmes avec une bonne connexion internet ont toujours semblé suffisants pour permettre de passer un appel ou finir un e-mail, tout en bénéficiant d’un cadre convivial (mais parfois bruyant). Les cabines de travail viendront donc sûrement en complément de ce genre d’usage cher aux "travailleurs des Starbucks", en offrant un espace solitaire et calme, nécessaire en temps de confinement et restrictions sanitaires.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




À l’aide d’une application mobile, il est possible de louer un de ces espaces pour 15 euros de l’heure.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-