Télétravail : sanctions dès la semaine prochaine contre les employeurs réticents

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Télétravail : sanctions dès la semaine prochaine contre les employeurs réticents

Publié le 05/11/2020 à 17:53 - Mise à jour à 17:55
Ian LANGSDON / POOL / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le télétravail doit être la règle pendant ce confinement. Pourtant, il peine à se mettre en place et la ministre du Travail a promis les premières sanctions dès la semaine prochaine pour les entreprises réfractaires.

Travailler de chez soi dès que c’est possible, n’est pas « une option », cela doit être la « règle », avait martelé Elisabeth Borne à l’annonce du reconfinement. Selon BFMTV, le ministère a prévu de « sensibiliser » les grands groupes français à cette question dans les jours qui viennent. Certains patrons ont d’ailleurs déjà reçu un coup de fil de la ministre ces derniers jours.

Des sanctions proportionnées
Dès la semaine prochaine, l’inspection du travail pourra décider de sanctions à l’encontre des employeurs qui ne respecteraient pas les recommandations du gouvernement.
Ces sanctions seront bien entendu proportionnées à la situation, en fonction du risque encouru par les salariés, de la situation de l’entreprise et selon activité et de la qualité de son dialogue social. Ces sanctions peuvent aller de la lettre d’observations au rapport à la Direccte (la direction des entreprises) qui pourra procéder à une mise en demeure de l’employeur de régulation la situation avec un délai exécutoire ; un référé en justice pour faire cesser le risque ; un procès-verbal d’infraction adressé au Procureur de la République.

Les entreprises réfractaires sont en violation de leur obligation  de sécurité pour  protéger leurs salariés
Si juridiquement le télétravail ne peut être imposé et est donc simplement recommandé, ce protocole doit être respecté par les employeurs qui, sinon, viole l’obligation de sécurité qui lui doit de mettre en place toutes les mesures pour protéger ses salariés, a précisé l’avocate en droit du travail Lise Le Borgne sur BFMTV. Cette interprétation a été confirmée par le Conseil d’État le 19 octobre dernier. Et s’il n’autorise pas le télétravail dès que cela est possible, un chef d'entreprise s’expose à des sanctions civiles voire pénales.
Le télétravail doit être la règle 5 jour sur 5 dès que l’activité le rend possible. Il est bien entendu possible de se rentre une partie du temps sur son lieu de travail si certaines tâches le nécessitent.

A lire aussi : Télétravail des fonctionnaires, une tendance  positive malgré des débuts cahotiques
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Elisabeth Borne, ministre du Travail, a expliqué que le télétravail devait être "la règle"

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-