Fermeture des restaurants: les livraisons de repas en forte hausse, comme la pollution qui va avec

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Fermeture des restaurants: les livraisons de repas en forte hausse, comme la pollution qui va avec

Publié le 20/01/2021 à 11:14
Sven Mieke / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

La pandémie et les restrictions, ainsi que l’imposition de la vente à emporter comme seule alternative pour les restaurants, ont provoqué une forte augmentation des commandes de repas en livraison. En ce début d’année 2021, les livraisons de repas ont augmenté de 25%. Dans ce contexte, les politiques d'interdiction du plastique à usage unique suffisent-elles pour faire face à la pollution supplémentaire générée par cette explosion du secteur de la livraison de repas?

Le marché de la livraison de repas ne fera qu’augmenter

Selon les chiffres de Statista, la tendance mondiale de la livraison de repas est à la hausse et cela devrait se poursuivre dans les années suivantes, pour atteindre un volume total de 182,3 milliards de dollars d’ici 2024. Non seulement le recours aux repas livrés augmente chez les habitués, mais les personnes découvrant ce type de service sont aussi de plus en plus nombreuses. Les statistiques montrent qu'en 2020, le nombre de clients faisant appel aux livreurs a augmenté de 25%. Selon les données Statista,  cela pourrait représenter près de 2 milliards de personnes d’ici trois ans.

Une pollution en augmentation constante

Dans la plupart des cas, les livraisons de produits alimentaires impliquent l’utilisation d’un emballage à usage unique. La production, le transport et l'élimination de ces emballages nécessitent de grandes quantités d'énergie et de matières premières. Ces matières libèrent des émissions lorsqu'elles se décomposent dans les décharges ou dans l'environnement, ou sont brûlées. Si les livraisons de nourriture en ligne continuent à augmenter dans les années à venir, l’utilisation de ces emballages à usage unique va elle aussi exploser.

Où en est le plan “pour une livraison zéro déchet”?

En prévision d’une augmentation dans la demande des livraisons, Brune Poirson, ancienne secrétaire d’État à la Transition écologique, s'était réunie, début juillet 2020, avec des start-ups de la foodtech pour réfléchir à une stratégie de lutte contre la pollution des plastiques. Uber Eats, Deliveroo, Frichti et Sushi Shop ont eu 3 mois pour élaborer un plan incluant des critères de réduction, de réutilisation et de recyclage de leurs emballages en plastique. Même si ce plan n’a toujours pas été dévoilé, un projet de décret relatif aux objectifs de réduction, de réemploi et de réutilisation, et de recyclage des emballages en plastique à usage unique pour la période 2021-2025 a vu le jour decembre 2020 . Une consultation publique a été lancée à propos du projet de texte et  a permis au grand public de faire part de ses remarques. La consultation a reçu des contributions jusqu’au 12 janvier 2021.

Quel type de livraison pollue le plus? Les pizzas ou les repas asiatiques?

Selon un article de The Conversation  qui analyse le marché de la livraison en Australie, on peut déduire le niveau de pollution en fonction du type de nourriture. Malgré l’utilisation d’emballages en papier ou carton, les menus avec hamburgers seraient les repas à emporter les plus polluants, générant  0,29 kg de CO₂ (sac en papier, boîtes en papier, paille en plastique, gobelet en carton liquide avec couvercle en plastique et porte-gobelet en carton). Un repas thaï correspondrait à, 0,23 kg CO₂(pour un contenant en plastique et un sac en papier), une Pizza,  0,20g CO₂ (pour une boîte en carton) alors qu’un repas indien correspondrait à 0,18 kg de CO₂ (pour un contenant en plastique, un sac en papier et un film plastique), et un repas Chinois 0,16 kg de CO₂ (pour un contenant en plastique et un sac en plastique).
En effet, selon cette investigation, un sac de livraison en papier brun produirait beaucoup plus d'émissions qu'un sac en plastique, en raison du carbone libéré lorsqu'il se décompose.
Cependant, il faudrait préciser que les sacs en plastique créent généralement plus de déchets et sont plus toxiques pour l'environnement que les sacs en papier.

Produire moins d'emballages plutôt que remplacer les plastiques

Cette étude a révélé aussi que la production des matières premières utilisées dans les emballages contribue à plus de 50% des émissions totales des emballages. La conversion des matières premières en produits d'emballage est le deuxième contributeur le plus élevé, avec 32% à 48% des émissions.
La méthode d'élimination des emballages peut aussi influencer considérablement les émissions.
Le remplacement des matières premières vierges par du contenu recyclé peut réduire les émissions de production, mais seulement d'environ 10%, en raison de l'énergie requise dans le processus de recyclage.
Il serait donc plus important de réduire l'utilisation des emballages que d'augmenter le contenu recyclé des matériaux. Produire moins d'emballages, même s’ils sont en plastique, est la clé d'une réduction significative des émissions, selon cette étude.
Refuser les emballages lorsque cela est possible ou choisir des options plus respectueuses de l'environnement contribuera également à réduire les émissions liées aux emballages à usage unique.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Dans la plupart des cas, les livraisons de produits alimentaires impliquent l’utilisation d’un emballage à usage unique.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-