Le 1 % pollue autant que les deux tiers des humains les plus pauvres

Auteur(s)
Trina Banderas, France-Soir
Publié le 23 novembre 2023 - 13:29
Image
Yacht Abramovitch
Crédits
Sébastien Nogier / AFP
Le yacht "Eclipse" de Roman Abramovitch mouillant au large d'Antibes en 2011. Il était lors de son lancement, en 2010, le plus long du monde (162 mètres).
Sébastien Nogier / AFP

ENVIRONNEMENT - Les 1 % les plus riches, soit 77 millions de personnes à l'échelle mondiale, émettent une pollution des deux tiers les plus défavorisés. Ces conclusions émanent du récent rapport d'Oxfam, intitulé "Égalité climatique : une planète pour les 99 %", élaboré en collaboration avec l'Institut de l'environnement de Stockholm.

"Des pays les plus riches aux nations les plus pauvres, les gens ordinaires sont aux prises avec la hausse des prix de la nourriture et du logement, tandis que les plus riches voient leur fortune augmenter régulièrement (…) Si nous n'agissons pas contre le changement climatique, ce sont les jeunes et les générations futures qui en subiront les conséquences", lit-on en ouverture de l'étude d'Oxfam, qui met le doigt sur les problèmes d'inégalité.

Ce dernier rapport d'Oxfam (Comité d'Oxford pour l'aide à la famine) dévoilé lundi 20 novembre lors du sommet sur l'égalité climatique à Dubaï, révèle que les 1 % des plus riches sont responsables de 16 % des émissions mondiales de carbone. En 2019, cette élite a généré quatre fois plus de pollution au carbone que toute la population africaine. Plus de gaz à effet de serre est émis par douze des milliardaires les plus riches, parmi lesquels Elon Musk, Larry Page, Carlos Slim, Roman Abramovitch, Jeff Bezos, Michael Dell, et Bill Gates, à travers leurs yachts, jets privés, manoirs et investissements financiers, que les émissions énergétiques annuelles de 2 millions de foyers.

Le rapport d'Oxfam met en lumière que les acquisitions de luxe telles que les yachts, jets privés, voitures, hélicoptères, et résidences opulentes, en conjonction avec l'impact de leurs investissements financiers et de leurs actions, entraînent près de 17 millions de tonnes de CO2 et d'émissions de gaz à effet de serre.

Les impacts écologiques de l'élite mondiale

La véritable étendue des émissions générées par les investissements de cette élite n'est généralement ni systématiquement calculée ni divulguée. Les analystes d'Oxfam ont utilisé des données publiques pour quantifier l'impact des gaz à effet de serre.

Selon le rapport, en 2019, les 1 % les plus riches ont laissé une empreinte écologique significative en générant 16 % des émissions mondiales de carbone, une quantité équivalente à celles produites par les cinq milliards de personnes les plus démunies. Ce fossé croissant s'accentue depuis les années 1990, où les 1 % les plus riches ont consommé deux fois plus de carbone que la moitié la plus pauvre de l'humanité. Une projection alarmante indique que, d'ici 2030, les émissions de ce groupe devraient dépasser de plus de 22 fois la limite de sécurité, établie pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 °C.

Une solution émerge : une taxe de 60 % sur les revenus mondiaux des 1 % les plus riches. Elle pourrait générer 6,4 billions de dollars pour soutenir les énergies renouvelables et faciliter la transition vers l'abandon des combustibles fossiles.

Combustibles fossiles, politique, et médias en main

Les super-riches ont une influence disproportionnée sur la politique. Par exemple, l'analyse d'Oxfam montre que tous les sénateurs américains, qui ratifient les traités mondiaux sur le climat au nom du pays, ont un salaire qui les place dans le top 1 % des émetteurs mondiaux de carbone. Les commissaires européens font également partie de ce groupe. Outre leurs revenus élevés, de nombreux législateurs fortunés ont également des investissements importants dans l'industrie des combustibles fossiles. On estime que les membres du Congrès américain possèdent 93 millions de dollars en actions de l'industrie des combustibles fossiles.

Les super-riches sont les principaux actionnaires des entreprises qui, à leur tour, cherchent à influencer les politiques. Les entreprises du secteur des combustibles fossiles dominent de plus en plus les négociations des Nations unies sur le climat : lors de la COP26 (Glasgow, novembre 2021), plus de 500 délégués de l'industrie des combustibles fossiles ont eu accès aux négociations. Un tiers des grandes sociétés de médias ont pour principaux propriétaires des milliardaires.

Grâce à leurs investissements et à leur influence dans les domaines de l'économie, de la politique et des médias, les super-riches ne se contentent pas de maintenir l'humanité dans l'utilisation continue des combustibles fossiles, ils encouragent et soutiennent également la surconsommation et une économie basée sur le carbone.

À LIRE AUSSI

Image
Victoire Milei Argentine
Victoire de Javier Milei à la présidentielle argentine : le pays s'engage dans une ère politique inédite
MONDE - En moins de trois ans, Javier Milei sera passé du petit écran à la Casa Rosada, siège du pouvoir exécutif argentin. Vainqueur des élections présidentielles dim...
20 novembre 2023 - 15:30
Politique
Image
Pedro Sanchez Premier Ministre
Espagne : Pedro Sánchez conserve son poste de Premier ministre malgré la controverse sur l'amnistie catalane
MONDE - Le leader du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), Pedro Sánchez, a officiellement accepté la présidence du gouvernement, vendredi 17 novembre, au Palais d...
18 novembre 2023 - 11:35
Politique
Image
Trump meeting
Élections US 2024 : Trump en tête des sondages face à Biden
MONDE - Les récents sondages publiés par le New York Times et le Siena College révèlent un changement de cap significatif pour les États clés qui ont précédemment assu...
09 novembre 2023 - 10:56
Politique

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.