A 13 ans, il frappe et menace de mort sa mère car privé de jeux vidéo

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

A 13 ans, il frappe et menace de mort sa mère car privé de jeux vidéo

Publié le 07/11/2018 à 09:30 - Mise à jour à 09:53
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant de 13 ans a frappé et menacé de mort sa mère qui lui avait confisqué sa console de jeux lundi à Perpignan. Il a été placé en garde à vue.

Un collégien de 13 ans habitant Perpignan dans les Pyrénées-Orientales, a été placé en garde à vue pour violences et menaces de mort sur ascendant, en l'occurrence sa propre mère. Cette dernière l'avait privé de console de jeu lundi 5. Ce sont les voisins, alertés par les cris, qui ont prévenu les forces de l'ordre.

Comme le rapporte France Bleu Roussillon, qui révèle l'information, le ton est rapidement monté entre la mère de famille et son fils qui n'entendait pas être privé de jeux vidéo. La mère "avait décidé de punir son fils car il n'allait plus au collège et passer le plus clair de son temps sur sa console de jeu", précise la radio. Le collégien s'en est alors violemment pris à sa maman, en la projetant sur un lit avant de la frapper et de tenter de lui couper la respiration en écrasant son avant-bras sur la gorge de sa victime.

 Voir - Sa grand-mère lui demande de ranger sa chambre, le garçon de 11 ans la tue

Cette dernière a réussi à s'enfuir et à se réfugier chez des voisins. Appelés par ces derniers, les policiers sont rapidement arrivés sur place et ont interpellé le jeune homme. Il a été placé en garde à vue dans la foulée.

Egalement entendue en sa qualité de vicitme, la mère de famille a fait savoir que son fils lui avait adressé plusieurs menaces de morts au cours de la rixe. Le fils a partiellement reconnu les faits, en les minimisant, et en expliquant avoir une relation conflictuelle avec sa mère.

Il devrait être présenté à la justice en début de semaine prochaine.

Lire aussi:

Excédé par la musique, il frappe violemment un ado et menace de le percuter avec sa voiture

Nord: poignardé à mort par voisin car la musique était trop forte

Homme poignardé dans le métro - un différent entre "voisins" à l'origine du meurtre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le collégien a été placé en garde à vue pour violence et menaces de mort sur sa mère.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-