Agen : un bébé de 17 mois violé à mort, la mère et son compagnon en garde à vue

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 24 novembre 2017 - 11:14
Image
Les menottes.
Crédits
©Hadj/Sipa
La petite fille n'a pas survécu à ses blessures, les parents ont été placés en garde à vue.
©Hadj/Sipa
Dimanche, un couple s'est rendu aux urgences à Agen pour faire soigner un bébé de 17 mois qui aurait fait une "mauvaise chute". L'enfant n'a pas survécu et l'autopsie a dévoilé de nombreuses lésions sexuelles. La mère et son compagnon ont été placés en garde à vue.

Le couple avait prétendu que la petite fille de 17 mois seulement avait fait une mauvaise chute. Mais les importantes lésions sexuelles relevées sur le nourrisson ne laissent aucun doute sur les causes de la mort: le bébé a vécu le martyre que lui a fait subir un ou plusieurs pervers. 

Dimanche 19, une jeune femme et un homme présenté comme le beau-père de l'enfant se rendent aux urgences de l'hôpital d'Agen. Avec eux, une petite fille d'à peine un an et demi, le corps couvert de traces de violence et dans un état grave.

Lire aussi: Pour voler le bébé, elle avait éventré la femme enceinte: 40 ans de prison

Au personnel de l'hôpital, le duo explique que la petite a fait une "mauvaise chute". Le personnel soignant doute rapidement de cette version et, sans doute formé à réagir face à des déclarations suspectes en cas de blessure chez un enfant, signale le cas au parquet d'Agen. D'autant que les blessures de la victime sont tellement importantes que malgré les efforts du personnel soignant, l'enfant va mourir sur la table de soins, les lésions étant irréversibles et trop importantes.  

Une autopsie va être alors pratiquée, et les doutes vont s'effacer pour laisser place à l'horreur: le petit corps a été violé, ce qui a provoqué des lésions profondes. Ce sont donc les policiers qui ont pris le relais et ont placé le couple en garde à vue. Une enquête pour viol et homicide volontaire a été ouverte à l'encontre des deux suspects.

Aucun détail n'a encore filtré sur les premières auditions. On ignore donc si la mère et son compagnon reconnaissent les faits, s'ils nient ou si l'un rejette la faute sur l'autre.

À LIRE AUSSI

Image
Un homme tué par balle par la police lors d'une course-poursuite à Toulouse
Nantes : un homme aveugle soupçonné d'avoir battu à mort son voisin hémiplégique
La dispute de voisinage a mal tourné: jeudi un sexagénaire hémiplégique de Nantes était retrouvé baignant dans son sang. C'est son voisin du dessus, un homme aveugle, ...
24 juillet 2017 - 09:24
Société
Image
Une allégorie de la Justice.
Enfant mort pour avoir fait pipi au lit : le beau-père et la mère placés en détention provisoire
Mis en examen mardi soir, le beau-père et la mère du petit Yanis, mort après avoir été puni car il avait fait pipi au lit, ont été placés en détention provisoires. Le ...
08 février 2017 - 18:16
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.