Angers: un détenu tente d'égorger un surveillant avec une lame de rasoir

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Angers: un détenu tente d'égorger un surveillant avec une lame de rasoir

Publié le 26/01/2019 à 12:34 - Mise à jour à 12:44
© PATRICK KOVARIK / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un détenu a tenté d'égorger un gardien avec une lame de rasoir vendredi à Angers. Le surveillant a été très gravement blessé.

Le drame a été évité de justesse. Un surveillant de prison a été très gravement blessé vendredi 25 à Angers après avoir été agressé par un détenu. Ce dernier a tenté de l'égorger avec une lame de rasoir, entaillant son cou sur plus de 15 cm de longueur. Les secours ont pu intervenir à temps pour prendre en charge la victime.

Selon le journal Le Parisien, qui rapporte l'information, les fiats ont eu lieu aux alentours de 16h. Le détenu violent a demandé au gardien s'il pouvait se rendre à l'infirmerie de la prison. L'agent de la pénitentiaire a refusé ce qui a provoqué un brusque accès de colère chez le détenu qui a sorti son arme qu'il dissimulait et a essayé de trancher la gorge de l’agent.

Lire aussi – Un détenu dénonce des violences policières pendant sa garde à vue et meurt en prison

Quatre autres surveillants étaient présents au moment de l'agression, ce qui a permis de maîtriser rapidement le détenu et de prévenir les secours. Les pompiers sont rapidement arrivés sur place et ont pris la décision de transfuser le gardien sur les lieux en raison de sa perte de sang abondante. Il a ensuite pu être transféré en urgence vers un hôpital où il a été pris en charge par le corps médical. "Sa blessure, longue d’une quinzaine de centimètres, a nécessité entre 12 et 14 points de suture. La lame est passée à quelques millimètres de sa carotide", précise le quotidien. Son pronostic vital n'est plus engagéLe détenu agresseur est parti en hospitalisation d’office en raison de bouffées psychotiques indique ce samedi l'administration pénitentiaire. Agé de 23 ans, le détenu est écroué pour des faits de violences depuis 2017. Le parquet d'Angers a ouvert une enquête en flagrance menée par la Sûreté départementale du Maine-et-Loire.

Une psychologue est à la maison d'arrêt pour entendre les membres du personnel très choqués par cette agression.

Voir:

Le détenu évadé de la prison de Fresnes toujours recherché

Valence: un détenu jette de l'huile bouillante sur deux surveillants

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un détenu a tenté d'égorger un gardien avec une lame de rasoir vendredi à Angers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-