Attentat de Nice: la garde à vue d'un deuxième suspect prolongée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentat de Nice: la garde à vue d'un deuxième suspect prolongée

Publié le 20/07/2016 à 11:42 - Mise à jour à 11:44
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La garde à vue d'un deuxième suspect, interrogé dans le cadre de l'enquête sur l'attentat à Nice, a été prolongée, ce mercredi matin, au-delà de 96 heures. De telles prolongations, qui peuvent aller jusqu'à six jours, ne peuvent être décidées qu'en matière antiterroriste en particulier en cas de menace d'attentat imminent.

La garde à vue d'un second suspect, un homme de 22 ans, destinataire d'un SMS évoquant des "armes" envoyé par le tueur de Nice quelques minutes avant l'attentat, a été prolongée ce mercredi 20 au matin au-delà de quatre jours, a-t-on appris de source judiciaire. Cinq suspects étaient toujours entendus dans les locaux des services antiterroristes de Levallois-Perret, près de Paris.

Les enquêteurs s'intéressent à eux parce qu'ils ont été en contact avec Mohamed Lahouaiej-Bouhlel ou semblent impliqués dans la fourniture du pistolet automatique dont il s'est servi pour tirer contre des policiers depuis le camion qu'il a lancé sur la foule jeudi soir sur la Promenade des Anglais de Nice, tuant 84 personnes. Le jeune homme de 22 ans, interpellé samedi, avait reçu, dans les minutes précédant la tuerie, un SMS de Lahouaiej-Bouhlel, dans lequel ce dernier le félicite pour le "pistolet" automatique qu'il lui a donné la veille et évoque la fourniture de "cinq" autres armes destinées à une autre personne "et ses amis". Les enquêteurs ont trouvé à son domicile plus de 2.500 euros en liquide et 200 grammes de cocaïne. Dans ses auditions, il a désigné le fournisseur du pistolet comme étant en fait un Albanais de 38 ans, en garde à vue depuis dimanche avec sa compagne.

Un homme de 37 ans, interpellé dimanche, présenté dans le SMS par le tueur comme le destinataire des autres armes, est également en garde à vue. Mardi soir, un homme de 40 ans, arrêté vendredi et présenté comme une vieille connaissance de Lahouaiej Bouhlel, avait déjà vu sa garde à vue prolongée au-delà de 96 heures. De telles prolongations, qui peuvent aller jusqu'à six jours, ne peuvent être décidées qu'en matière antiterroriste en particulier en cas de menace d'attentat imminent.

A l'instar de Lahouaiej-Bouhlel, jamais signalé pour radicalisation, aucun des gardés à vue n'était connu des services antiterroristes. Une fois les gardes à vue achevées, les suspects pourront ou non être déférés en vue d'éventuelles mises en examen par des juges d'instruction antiterroristes. Une information judiciaire sera alors ouverte par le parquet de Paris.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La garde à vue d'un deuxième suspect, un homme de 22 ans, a été prolongée ce mercredi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-