Aude: après avoir congelé son bébé, elle ressort libre du tribunal

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Aude: après avoir congelé son bébé, elle ressort libre du tribunal

Publié le 11/04/2019 à 10:34 - Mise à jour à 10:43
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une quadragénaire a été condamnée à cinq ans de prison dont trois avec sursis par la cour d'assises de l'Aude mercredi 10. En 2010, son nouveau-né avait été retrouvé mort dans son congélateur. La condamnée est cependant ressortie libre du tribunal: elle avait déjà passé deux ans avec un bracelet électronique.

Sa peine a déjà été purgée. Une mère de 43 ans a été condamnée à cinq ans de prison dont trois (37 mois exactement) avec sursis par la cour d'assises de l'Aude mercredi.

Le nouveau-né de la quadragénaire avait été découvert mort dans son congélateur en 2010.

Elle a ainsi été reconnue coupable "d’avoir volontairement privé son enfant de soin et d’alimentation au point d’entraîner sa mort", selon Le Parisien. Pourtant, elle est repartie libre du tribunal.

Elle a en effet déjà passé deux ans sous bracelet électronique, pour la justice elle a donc déjà purgé sa peine.

A voir aussi: Il découvre avec horreur le corps de son fils dans le congélateur

Durant le procès, son témoignage est venu corroborer les dires de l'avocate générale, qui a reconnu qu'il était "évident qu'elle faisait un déni de grossesse". "Je ne me rappelle pas avoir réellement accouché", a quant à elle expliqué l'accusée.

"Pour moi, il n’était pas là, il ne s’est rien passé", a-t-elle poursuivi. Il a d'ailleurs été avéré que des troubles "psychiques ou neuro-psychiques" avaient "altéré son discernement".

La quadragénaire reste très choquée par cette grossesse, qu'elle ignorait tout comme son entourage. Elle a fondu en larmes devant la cour en expliquant qu'elle ne se pardonnerait jamais.

"L’expertise a démontré que l’enfant, né à 6 mois environ de grossesse, qui ne pesait que 2,1 kg, n’était pas mort de violences mais de complications respiratoires. Karine E. avait placé son corps dans le congélateur du domicile familial. C’est là, cinq mois plus tard, le 13 juin 2010, que le père du bébé avait fait la découverte", relate Le Parisien.

Le père du bébé, duquel elle est maintenant séparée, avait d'ailleurs expliqué à la cour "en l'enfermant, on ne changera rien. Elle est assez punie".

A lire aussi:

Cruauté envers les animaux à Marseille: des chiens et chats affamés, congelés, démembrés et brûlés

Bébés congelés en Gironde: la mère sera jugée en 2018

Sigean: un couple essaye de se suicider dans un congélateur, la femme renonce mais le mari meurt

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une mère infanticide dont le bébé avait été retrouvé dans son congélateur a été condamnée mais est ressortie libre du tribunal.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-