Deux complices présumés de Sid Ahmed Ghlam arrêtés

Auteur(s)
VL
Publié le 07 juin 2015 - 15:10
Image
Sid Ahmed Ghlam
Crédits
©Capture d'écran BFMTV
Sid Ahmed Ghlam est suspecté d'avoir voulu s'en prendre à des églises de Villejuif (Val-De-Marne).
©Capture d'écran BFMTV
Deux complices présumés de Sid Ahmed Ghlam, principal suspect des attentats manqués de Villejuif et du meurtre d'Aurélie Châtelain, ont été interpellés ce dimanche. Ils sont suspectés d'avoir apporté de l'aide au jeune homme.

Les investigations continuent après les attentats manqués de Villejuif. Deux complices présumés du principal suspect, Sid Ahmed Ghlam, ont été arrêtés ce dimanche selon BFMTV. Arrêté le 19 avril dernier puis mis en examen, le jeune homme est soupçonné d'avoir voulu commettre une attaque contre des églises de Villejuif (Val-de-Marne) et d'avoir abattu une jeune femme, Aurélie Châtelain.

Dès le début des investigations, les enquêteurs avaient déclaré que Sid Ahmed Ghlam avait certainement reçu l'aide de plusieurs personnes et était peut-être piloté depuis l'étranger, probablement la Syrie. Les autorités n'avaient ce dimanche midi pas précisé les conditions exactes de l'interpellation des deux complices présumés. Interpellés dans les communes voisines de Limay et Mantes-la-Jolie, ils seraient âgés de 34 et 38 ans. La Sous-direction anti-terroriste (SDAT) souhaiterait les interroger sur l'éventuelle aide qu'ils auraient pu apporter à Sid Ahmed Ghlam.

En effet, une importante quantité d'armes et d'équipement (gilet pare-balles, gyrophare, brassards de police) avaient été retrouvée dans la voiture et au domicile du terroriste présumé. Ce qui laisse penser que ce matériel aurait pu équiper plusieurs personnes.

Toutefois, il est encore trop tôt pour affirmer que les personnes interpellées feraient partie d'une cellule terroriste. En plus de la présomption d'innocence, il est possible que certaines personnes aient aidé Sid Ahmed Ghlam sans connaître ses intentions. Dans l'affaire des tueries de Montrouge et l'Hyper Cacher perpétrées par Amedy Coulibaly, plusieurs personnes ont été mise en examen pour lui avoir fourni du matériel ou des armes, mais aucune en tant que complice direct des attentats.

Plusieurs personnes de l'entourage de Sid Ahmed Ghlam ont été entendues par les enquêteurs depuis son arrestation. Certaines ont été placées en garde à vue mais une seule mise en examen a été prononcée.

Le jeune home continue de nier toute implication dans le meurtre d'Aurélie Châtelain. Cela bien qu'une correspondance balistique a été établie et que des traces de son ADN ont été retrouvées dans la voiture de la victime et l'ADN d'Aurélie Châtelain sur ses vêtements.

 

À LIRE AUSSI

Image
Sid Ahmed Ghlam
Attentats déjoués: Sid Ahmed Ghlam avait été dénoncé par son frère de 9 ans
Sid Ahmed Ghlam, l'instigateur des attentats de Villejuif déjoués en avril dernier, avait été dénoncé par son frère. Le garçon de 9 ans avait signalé sa radicalisation...
19 mai 2015 - 20:13
Société
Image
Sid Ahmed Ghlam
Attentats déjoués à Paris: la mère de Sid Ahmed Ghlam parle
Lors d'un entretien avec des journalistes, la mère de Sid Ahmed Ghlam, mis en examen pour "assassinat et tentatives d'assassinats", a exprimé samedi 24 sa confiance en...
26 avril 2015 - 14:23
Société