Elle tue son fils et le met dans la machine à laver, 20 ans de prison

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Elle tue son fils et le met dans la machine à laver, 20 ans de prison

Publié le 24/09/2018 à 12:26 - Mise à jour à 13:02
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une mère de famille a été condamnée vendredi à 20 ans de prison à Drancy pour avoir tué en 2016 son fils de 22 mois et l'avoir ensuite placé dans une machine à laver.

Le calvaire du petit Haroun, âgé de 22 mois, avait été d'une rare violence. Sa mère, Warda Ben Hammouda, a été condamnée vendredi 21 à vingt ans de réclusion par la cour d’assises de Drancy pour le meurtre de l'enfant en 2016. Le tribunal a toutefois reconnu que la mère infanticide était sous le coup d'une altération du discernement.

Sur le corps du petit garçon martyrisé, le médecin légiste a relevé 80 hématomes, une morsure dans le dos, un traumatisme crânien, fatal. A la barre, sa mère a assuré ne pas avoir eu l’intention de tuer Haroun: "Je culpabilise et je regrette beaucoup", a-t-elle expliqué selon Le Parisien.

Une fois l'enfant mort, la prévenue l'aurait ensuite placé dans une machine à laver avant de mettre l'engin en marche selon ses premières déclarations aux enquêteurs. Elle aurait agi ainsi pour "laver" le bébé.

Lire aussi - Perpignan: pour bercer le bébé de sa compagne, il l'aurait mis dans la machine à laver 

"Elle a appris qu’on éduquait les enfants par des raclées et en les traînant au sol par les cheveux. Elle est malade. Elle a besoin de soins", a fait valoir l'avocat de la maman infanticide. Un point de vue pas du tout partagé par l'avocat général qui a estimé: "On ne tue pas son enfant parce qu’on a pris trop de cannabis ou pas assez, ni par frustration sexuelle, ni parce qu’on a été négligé par ses parents".

La mère de famille a finalement été condamnée à vingt ans de réclusion criminelle (dont les deux tiers de période de sûreté), ainsi qu’à un suivi socio-judiciaire de cinq ans à sa sortie de détention. En outre, elle s'est vue retirée son autorité parentale sur son fils aîné, aujourd’hui âgé de 8 ans. Le petit garçon vit actuellement en Algérie auprès de son père après que les services sociaux ont découvert sur son corps des marques de lacération qui ont été imputées à sa mère.

Voir:

Montivilliers: il enferme son fils de trois ans dans une machine à laver pour le prendre en photo

Pour gagner des abonnés Instagram, elle met son chien dans la machine à laver (vidéo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Warda Ben Hammouda a été condamnée à 20 ans de prison ferme.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-