Ils embarquent dans un ferry à Ouistreham avec des armes de guerre

Ils embarquent dans un ferry à Ouistreham avec des armes de guerre

Publié le 17/10/2018 à 10:48 - Mise à jour à 10:58
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Lundi matin, deux Britanniques ont tenté d'embarquer dans un ferry à Ouistreham (Calvados) transportant des armes de guerre en état de marche. Les faits n'ont pas d'origine criminelle ou terroriste.

Ils souhaitaient se rendre au Royaume-Uni lourdement armés et ont été arrêtés avant même le départ. Deux hommes ont été appréhendés par les douaniers français après la découverte des armes de guerre en état de marche dans un véhicule en cours d'embarcation dans un ferry au départ de Ouistreham dans le Calvados, comme le rapporte France bleu.

C'est vers 8h30 ce lundi 15 que les forces de l'ordre décident de contrôler un véhicule et ses occupants au départ du port français et à destination de Portsmouth. A l'intérieur, les douaniers découvrent des douilles contenant des charges explosives, une fusée elle aussi explosive, ainsi que des fusils et des armes de poing démilitarisés et donc inutilisables. Douilles et fusée, elles, étaient par contre en état de fonctionner et sont considérées dans la législation française comme des "armes de guerre"

Voir aussi - Morbihan: un adolescent découvre un obus et l'apporte à la mairie

Les deux occupants du véhicule, immatriculé au Royaume-Uni, ont été arrêtés. Ces ressortissants britanniques âgés de 56 et 62 ans seront finalement convoqués devant le tribunal correctionnel. Selon les sources des médias locaux, toute piste criminelle ou terroriste a été écartée mais le danger était réel, le port a d'ailleurs été fermé pendant une heure et trente minutes, le temps pour les services de déminage d'intervenir.

Ce genre d'affaire n'est pas une première puisqu'en novembre 2017, un brocanteur avait été condamné par le tribunal de Caen pour avoir voulu monter dans un ferry avec un obus. Il avait écopé de 1.000 euros d'amende dont 500 avec sursis.

Lire aussi:

Ouistreham: un Anglais interpellé avec trois obus dans ses bagages à la gare maritime

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux hommes voulaient embarquer dans un ferry à Ouistreham.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-