La-Chapelle-sur-Erdre: un homme surpris en plein rapport sexuel avec une génisse

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

La-Chapelle-sur-Erdre: un homme surpris en plein rapport sexuel avec une génisse

Publié le 20/10/2017 à 15:37 - Mise à jour à 15:45
© STRINGER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un quinquagénaire a été arrêté dans la nuit de mardi et mercredi après avoir été surpris en train de violer une génisse de trois mois, dans une ferme de La Chapelle-sur-Erdre près de Nantes.

Un homme de 42 ans originaire de La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes en Loire-Atlantique, a été arrêté puis placé immédiatement en garde à vue dans la nuit de mardi 17 à mercredi 18 pour avoir agressé sexuellement une jeune génisse de trois mois.

Selon Ouest-France, qui a relaté les faits, ce quadragénaire qui est sans emploi a été surpris en plein ébat sexuel avec le jeune animal, par le propriétaire et agriculteur de la ferme. Qui a évidemment immédiatement alerté la police.

L'individu a donc été interpellé pour "sévices de nature sexuelle envers un animal domestique, apprivoisé ou captif". Il ne devra pas attendre trop longtemps pour être fixé sur son sort puisque son procès au tribunal correctionnel de Nantes a été fixé au 20 février prochain.

Il risque de lourdes sanctions. En France, une personne se rendant coupable de sévices graves ou d'actes de cruauté sur un animal encourt à titre principal une peine de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. Des peines complémentaires peuvent être ajoutées si l'individu exerce, par exemple, une profession en lien avec les animaux. Comme l'interdiction d'en détenir un.

Ce type de faits divers n'est pas si rare que ça. Il y a quelques mois, en Suisse, un quinquagénaire s'est rendu coupable de sévices similaires sur un bœuf. Il a avoué avoir violé l'animal, qui est resté immobile, à trois reprises. Lors de son procès, où il s'est vu infliger une grosse amende, il avait même donné des détails de ses outrages, expliquant avoir utilisé une sorte de marchepied pour se mettre à la bonne hauteur afin de pénétrer la pauvre bête.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le quadragénaire zoophile sera jugé en février 2018 pour "sévices de nature sexuelle envers un animal domestique, apprivoisé ou captif". (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-