Le doggy bag : désormais les restaurants seront obligés de répondre à la demande du client

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 09 juillet 2021 - 13:04
Image
Une terrasse de restaurant à Sauzon, à Belle-Ile-en-Mer, en Bretagne, le 20 mai 2021
Crédits
© LOIC VENANCE / AFP
Une terrasse de restaurant
© LOIC VENANCE / AFP

Lutter contre le gaspillage alimentaire. Tel est l’objectif des doggy-bags : emporter avec soi les restes de son assiette. Cette pratique est largement répandue dans les pays voisins mais en France, elle a du mal à s’imposer. Depuis le 1er juillet, si un client n’a pas fini son assiette et demande à emporter ses restes, le restaurateur doit lui remettre dans un contenant réutilisable et recyclable.

« Les établissements de restauration commerciale et les débits de boissons à consommer sur place mettent à la disposition de leurs clients qui en font la demande, des contenants réutilisables ou recyclables permettant d’emporter les aliments ou boissons non consommés sur place, à l’exception de ceux mis à disposition sous forme d’offre à volonté ». Extrait de l’article L541-15-7 du Code de l’environnement, voté par l’Assemblée nationale.

Si le doggy-bag n’est pas encore rentré dans les mœurs des Français, du côté des restaurateurs, ils sont prêts. La Dépêche a recueilli un ensemble de témoignages de ces derniers : « Je pensais que c’était déjà obligatoire », « ça fait un moment qu’on le fait », « je n’étais pas au courant vu que je l’ai toujours fait ». 

A noter, qu’en moyenne, 21 kilos de nourriture par personne sont jetés chaque année dans la restauration collective et commerciale. On monte à 29 kilos pour la nourriture gaspillée à domicile, selon les chiffres fournis par LCI. En 2014, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie avait déjà fait la promotion des doggy-bags mais sans grand succès. La peur des clients ? Passer pour un radin ! Avec cette nouvelle obligation, cette peur devrait vite s’effacer.

À LIRE AUSSI

Image
uber
Victime de son succès, l’ubérisation des services est dans une impasse
Alors que certaines études confirment que la pandémie a accéléré l’adoption des services numériques, cela ne se traduit pas forcément par une meilleure rentabilité des...
05 juillet 2021 - 18:22
Société
Image
sans contact
Attention aux escroqueries au paiement sans contact, en forte augmentation
Avec la généralisation du paiement sans contact, les escroqueries se sont aussi répandues. Les démarches des vendeurs sont simples et profitent de l’inattention des cl...
24 juin 2021 - 13:33
Société
Image
Jus détox
Jus « détox » ou « superfruits » : des allégations nutritionnelles abusives ?
La DGCCRF met en garde contre l’utilisation abusive de termes tels que « détox », « source de vitamines » ou « superfruits » concernant les jus. Selon la répression de...
23 juin 2021 - 12:08
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.