Le domicile de l'islamiste Olivier Corel perquisitionné à Artigat

Le domicile de l'islamiste Olivier Corel perquisitionné à Artigat

Publié le 24/11/2015 à 15:46 - Mise à jour le 25/11/2015 à 10:53
©STR/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le domicile d'Olivier Corel a été directement visé par une perquisition conduite ce mardi matin par d'importantes forces policières. Proche des frères Merah ou de Fabien Clain qui a revendiqué les attentats de Paris, l'islamiste français de 69 ans, surnommé "l'émir blanc", a fondé la filière "Artigat" et avait déjà été interpellé à plusieurs reprises.

Alors que des centaines de perquisitions ont été faites ces derniers jours, en France et en Belgique, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, une a eu lieu ce mardi matin à Artigat (Ariège) au domicile d'Olivier Corel, un islamiste français déjà interpellé pour des affaires liés au terrorisme. Surnommé "l'émir blanc, il est soupçonné d'avoir été le mentor de nombreux terroristes, dont le Français Fabien Clain qui a revendiqué les attaques du 13 novembre dans un message audio diffusé par l'Etat islamique. Les autres ne sont autres que le tueur au scooter, Mohamed Merah, son frère Abdelkader mais aussi son demi-frère par alliance, Sabri Essid, récemment identifié dans une vidéo d'exécution de Daech.

Afin de procéder à cette perquisition, deux hélicoptères de la gendarmerie et de nombreux membres de l'antiterrorisme et du renseignement ont été déployés sur place, dans cette petite commune de 600 habitants. Profitant de l'état d'urgence pour s'assurer qu'il ne poursuit plus ses activités de "chef spirituel" au contact de jeunes de banlieue, les forces de l'ordre l'ont toujours dans le collimateur. Pour le moment, on ignore encore si des interpellations ont eu lieu.

Agé de 69 ans, ce Français d'origine syrienne, avait dirigé pendant un temps l'association des étudiants islamistes de France avant de fonder en 1987 l'une des filières majeures du djihadisme en France, la filière "Artigat". Considéré par beaucoup comme un guide spirituel salafiste, il aurait reçu chez lui de nombreux jeunes pour faire des "stages" de maniements d'armes tel qu'Amedy Coulibaly ou encore les frères Merah. Surveillé de près par la police mais faute d'activisme de sa part, il n'a jamais été inculpé.

En 2007 toutefois, soupçonné d'avoir incité des jeunes à partir en terre de djihad et d'avoir facilité leur départ en Irak, il avait été mis en examen dans le cadre du démantèlement de la filière "Artigat". Seulement voilà: après une instruction de plusieurs mois menée par le juge Marc Trévidic, Olivier Corel avait finalement bénéficié d'un non-lieu. Dans le cadre de l'affaire Merah, il avait également été interpellé, mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" puis remis en liberté sous contrôle judiciaire. Il avait ensuite bénéficié d'un non-lieu pour la seconde fois.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La maison d'Olivier Corel, "l'émir blanc" de la filière d'Artigat, a été perquisitionnée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-