L'entrée du château de Versailles lui est refusée à cause de sa robe (photo)

L'entrée du château de Versailles lui est refusée à cause de sa robe (photo)

Publié le 28/12/2018 à 11:40 - Mise à jour à 11:56
©Ludovic Marin/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune femme originaire du Loir-et-Cher s'est vu refuser mercredi l'entrée du Château de Versailles en raison de sa tenue vestimentaire. Le vigile a estimé qu'il s'agissait d'un déguisement. L'établissement a présenté ses excuses.

C'est une "erreur d'appréciation", selon le Château de Versailles qui dit regretter l'incident. Une femme s'est vu refuser l'entrée mercredi 26 en raison de sa tenue vestimentaire. Le vigile a jugé qu'elle contrevenait aux règles en vigueur pour visiter le monument.

Non pas que la tenue ait été considérée trop osée, au contraire. Elle a en revanche été jugée trop originale et relevant du déguisement. La jeune femme en question est couturière et passionnée par les tenues du XIXe siècle. Elle se confectionne donc des robes dans ce style qu'elle porte au quotidien. Mais ce choix vestimentaire lui a valu d'être refoulée du Château de Versailles alors qu'elle était venue du Loir-et-Cher.

Voir: Egypte - plaintes retirées contre une actrice à la robe transparente

"Le vigile à l'entrée nous a dit que les déguisements étaient interdits. Je lui ai dit que ce n'était pas un déguisement mais la tenue que je porte tous les jours. Il a répondu «peut-être» mais il nous a refusé l'entrée et ils nous ont mis dehors", a témoigné la jeune femme auprès de France Bleu. "Des remarques j'en ai souvent et c'est vraiment fatigant. (...) On est au XXIe siècle, la femme s'est suffisamment battue pour avoir le droit de s'habiller comme elle veut", déplore-t-elle.

Via Twitter, le Château de Versailles a présenté ses excuses "pour l’erreur d’appréciation qui a pu être commise" . "Le château de Versailles reste un lieu d’accueil pour vous et pour tous les publics, du monde entier". L'établissement a proposé à titre de compensation d'offrir deux nouvelles entrées. Son règlement stipule que "les visiteurs doivent se présenter dans une tenue correcte ne générant pas de trouble à la tranquillité publique".

Lire aussi:

Maillot de bain, topless: peut-on s'habiller comme on veut en ville?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Château de Versailles s'est excusé pour cette "erreur d'appréciation".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-