Les quartiers touristiques et magasins de Paris désertés après les attentats

Les quartiers touristiques et magasins de Paris désertés après les attentats

Publié le 20/11/2015 à 11:52 - Mise à jour à 11:57
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Suite aux attentats qui ont fait au moins 129 morts à Paris et Saint-Denis vendredi 13, le public déserte les lieux touristiques et les grands magasins. D'importantes mesures de sécurité sont pourtant déployées.

C'est l'une des conséquences des attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis vendredi 13. Les lieux touristiques et les grands magasins de la capitale enregistrent une forte baisse de leur fréquentation depuis les attaques terroristes. La direction du Printemps, boulevard Haussmann (9e arr.) avance même le chiffre de 30% de clients en moins.

"C’est désert", constate ainsi Marine, vendeuse au rayon cosmétique au rez-de-chaussée de l'enseigne, citée par France 3 Paris Ile-de-France. "On est une proie", regrette cette jeune femme qui souligne toutefois que "tout est surveillé" et qu'il y a "beaucoup de policiers en civil" qui arpentent les allées du centre commercial, tout comme de nombreuses patrouilles de leurs collègues en uniforme. A l'entrée, des vigiles équipés de détecteurs de métaux contrôlent également les allées et venues et le contenu des sacs des clients.

La tension est pourtant palpable aux abords des grands magasins. Mercredi 18, une voiture suspecte devant les Galeries Lafayette, toujours boulevard Haussmann, a même déclenché un mouvement de panique. Tout le monde "est rentré dans les Galeries Lafayette pour s'abriter", relate un témoin interrogé par France 3. Un autre: "il n'y a pas de psychose, mais on sent que (les gens) sont aux aguets". Il s'est finalement avéré qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

Alors que les rassemblements sur la voie publique étaient initialement interdits jusqu'à jeudi 19 à midi, la préfecture de police a prolongé la mesure jusqu'à dimanche 22, à minuit (dernière heure). La Ville de Paris a également reporté, sans préciser à quelle date, la cérémonie d'illumination des décorations de Noël des Champs-Elysées qui devait se dérouler jeudi 19.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"On sent que (les gens) sont aux aguets", dit un passant cité par France 3.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-