Montpellier: un vigile meurt écrasé par son collègue en "jouant" au marché de Noël

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Montpellier: un vigile meurt écrasé par son collègue en "jouant" au marché de Noël

Publié le 25/12/2017 à 16:56 - Mise à jour à 17:14
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme de 27 ans, agent de sécurité sur le marché de Noël de Montpellier, est mort ce lundi, écrasé par son collègue. Selon les premiers éléments, les deux hommes "jouaient" avant l'ouverture du site. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte.

Le jeu dangereux a tourné au drame et un jeune homme de 27 ans est mort en ce jour de Noël. Un agent de sécurité a été écrasé par la voiture conduite par son collègue, ce lundi 25 au matin, au marché de Noël de Montpellier.

Selon France Bleu, il était environ 8h30 quand l'accident s'est produit. Les deux hommes se trouvaient dans le marché encore fermé en cette heure matinale. En l'absence de commerçant et de client, ils auraient, selon les premiers éléments, décidé de tromper l'ennui en faisant des "cascades" en voiture entre les chalets.

L'un des deux hommes devait s'accrocher au capot de leur véhicule tandis que l'autre, au volant, devait le faire tomber en accélérant puis en freinant brusquement. Malheureusement, lorsque le vigile de 27 ans a lâché prise, il aurait été heurté par la voiture.

Les secours ont été prévenus mais l'intervention du SMUR (Service mobile d'urgence et de réanimation) et des pompiers n'ont pas suffi. Malgré les tentatives de réanimation, le jeune homme est décédé sur place.

Une enquête a été ouverte pour déterminer avec précision les circonstances de sa mort. L'homme qui se trouvait au volant du véhicule a été placé en garde à vue. Le test d'alcoolémie pratiqué s'est révélé négatif mais il risque tout de même d'être mis en examen pour homicide involontaire.

Un crime punissable de trois ans de prison, cinq ans lorsque la mort d'une personne est due à une "violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement" (source legifrance).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux vigiles "jouaient" à se faire tomber du capot de leur voiture au milieu du marché de Noël de Montpellier.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-