Nantes: multiples vols dans un cimetière, un couple de retraités suspecté

Nantes: multiples vols dans un cimetière, un couple de retraités suspecté

Publié le 31/10/2018 à 07:41
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un couple de retraités habitant à Nantes est suspecté par les gendarmes d'avoir commis depuis 2016 de nombreux vols dans le cimetière de La Chapelle-sur-Erdre. De nombreux objets funéraires ont été retrouvés à leur domicile. Les suspects risquent gros.

C'est un drôle de fait divers à raconter le jour d'Halloween. Mais le fond de l'histoire n'a pas fait rire les victimes. Loin de là. A Nantes, un couple de retraités -l'homme est âgé de 77 ans, la femme a 80 ans- a été interrogé par les gendarmes car suspecté d'avoir commis de multiples vols dans le cimetière de La Chapelle-sur-Erdre.

Depuis 2016, la gendarmerie de cette petite ville de Loire-Atlantique a reçu de nombreuses plaintes de proches de défunts enterrés dans ce cimetière: des couronnes de fleurs, des plaques et autres objets funéraires ne cessaient de disparaître.

Au total, ce sont 28 plaintes et 10 mains courantes qui ont été déposées. Les gendarmes ont bien entendu pris cette affaire au sérieux, d'autant plus qu'un autre cimetière du coin a été la cible du même type de vols: celui de Redon.

Lire aussi: 40 robes de Miss France volées lors d'un cambriolage

En menant l'enquête, les forces de l'ordre ont repéré le couple de personnes âgées en question. Deux de leurs proches reposaient dans les deux cimetières ciblés par ces vols.

Selon Presse Océan, qui a rapporté cette information mardi 30, une perquisition a été menée à leur domicile en fin de semaine dernière et leur butin était impressionnant.

Des plaques funéraires, des couronnes de fleurs artificielles, des crucifix, des statuettes et autres ornements de tombe ont été retrouvés.

Les suspects ont été interrogés et n'ont semble-t-il pas vu "où était le mal". Ils risquent pourtant bien jusqu'à cinq ans de prison.

Et aussi:

Belgique: le maire de Mouscron égorgé dans un cimetière

Un cimetière oublié de la Première Guerre mondiale découvert dans la Meuse

Toussaint: les cimetières de France à visiter (diaporama)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des dizaines d'objets funéraires volés dans un cimetière ont été retrouvés chez un couple de retraités à Nantes la semaine dernière. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-