Nice: une femme d'affaires septuagénaire enlevée dans la rue en plein jour

Nice: une femme d'affaires septuagénaire enlevée dans la rue en plein jour

Publié le 24/10/2016 à 20:07 - Mise à jour à 20:12
©Mic/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jacqueline Veyarc, femme d'affaires propriétaire d'un hôtel de luxe à Cannes, a été kidnappée en plein centre de Nice ce lundi après-midi par deux individus qui l'ont jetée dans le coffre de leur véhicule. La victime, âgée de 76 ans, avait déjà fait l'objet d'une tentative de kidnapping en 2013. Elle avait toutefois réussir à s'en sortir grâce à l'aide de sa voisine.

L'histoire est d'un film hollywoodien. Une femme a été enlevée en plein centre de Nice ce lundi 24 dans l'après-midi. Il s'agit de Jacqueline Veyrac, une femme d'affaire âgée de 76 ans très réputée dans le monde du tourisme. Elle avait déjà échappé à une première tentative de kidnapping en 2013, révèle 20 Minutes.

La septuagénaire sortait d'une pharmacie située à l'angle du boulevard Gambetta et de l'avenue Emilia quand deux individus sont sortis d'un van pour lui sauter dessus. Certains témoins disent qu'ils lui auraient appuyé un chiffon sur le visage tandis que d'autres parlent d'un sac plastique sur la tête. La victime aurait alors été jetée de force dans le coffre de l'utilitaire conduit par une troisième personne. "On se serait cru dans Les Experts. C’est une habituée, une dame bien connue du quartier, toujours très souriante", raconte l'employée de la pharmacie qui a prévenu la police à 20 Minutes.

Et si Jacqueline Veyrac est connue c'est notamment parce qu'elle est propriétaire du Grand hôtel de Cannes, un établissement cinq étoiles de la Croisette. Elle est également gérante du célèbre restaurant La Réserve, établissement emblématique de Nice. Aussi, la vieille femme est une cible privilégiée des malfaiteurs. En 2013, elle avait déjà fait l'objet d'une tentative de kidnapping devant son garage. Mais, grâce à l'intervention d'une voisine et au sifflet de son défunt mari gendarme, les assaillants avaient renoncé et préféré s'enfuir.

La police a bien évidemment ouvert une enquête pour "enlèvement et séquestration en bande organisée" et "association de malfaiteurs" afin de sauver Jacqueline Veyrac. Mais ce lundi soir, ses agresseurs demeuraient introuvables.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police a ouvert une enquête pour "enlèvement et séquestration en bande organisée" et "association de malfaiteurs".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-