Salah Abdeslam : audition "terminée", il ne s'est "pas exprimé"

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 20 mai 2016 - 13:45
Image
Attentats Paris 13 nov 2015 Salah Abdeslam Portrait
Crédits
©AP/Sipa
Salah Abdeslam "n'a pas souhaité s'exprimer aujourd'hui", selon son avocat.
©AP/Sipa
Entendu depuis ce vendredi matin, et pour la première fois, par les juges d'instruction parisiens, Salah Abdeslam a refusé de s'exprimer. "Il le fer(a) plus tard", a déclaré son avocat.

L'audition de Salah Abdeslam "est terminée", "il n'a pas souhaité s'exprimer aujourd'hui" et a indiqué "qu'il le ferait plus tard", a déclaré ce vendredi 20 à l'AFP un de ses avocats, Frank Berton.

Le seul membre encore en vie des commandos djihadistes du 13 novembre était arrivé en début de matinée au palais de justice de Paris pour y être entendu par les juges d'instruction, un premier interrogatoire qui était très attendu pour la suite de l'enquête.

Le petit caïd radicalisé devenu le fugitif le plus recherché d'Europe jusqu'à son arrestation le 18 mars à Bruxelles a été extrait au petit matin de sa cellule de Fleury-Mérogis, au sud de Paris, où il est incarcéré à l'isolement.

Son convoi, escorté par le GIGN, l'unité d'élite de la gendarmerie, et suivi notamment par un hélicoptère, est arrivé au palais de justice, au cœur de la capitale, peu avant 7h15. L'un de ses avocats, Frank Berton, est monté vers 9h15 vers les bureaux des juges, sans faire de commentaire.

Salah Abdeslam devait être entendu toute la journée par les magistrats qui l'avaient mis en examen, notamment pour assassinats terroristes, le 27 avril, lors de sa remise par la Belgique à la France. D'autres auditions suivront.

Arrêté à Molenbeek, son quartier, après plus de quatre mois de cavale, Salah Abdeslam est le seul protagoniste direct des attentats entre les mains de la justice française. Au cœur de la cellule, au soir des tueries et bien avant, il apparaît comme un acteur central des attentats sanglant du 13 novembre qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés.

 

À LIRE AUSSI

Image
Salah Abdeslam, suspect clé des attentats terroristes du 13 novembre.
Attentats de Paris : Abdeslam auditionné par les juges français pour la première fois ce vendredi
Six mois après les attentats de Paris, Salah Abdeslam peut-il dissiper des zones d'ombre? Le seul membre encore en vie des commandos djihadistes du 13 novembre doit êt...
20 mai 2016 - 08:36
Société
Image
Fleury-Mérogis prison
Salah Abdeslam en prison : la vidéosurveillance continue en question
Pour prévenir le suicide ou l'évasion de Salah Abdeslam, seul survivant du commando des attentats du 13 novembre, le ministère de la Justice a innové en l'incarcérant ...
29 avril 2016 - 17:24
Société
Image
Le terroriste présumé Abdeslam Salah.
Salah Abdeslam en France : quelles conséquences pour l'enquête ?
Salah Abdeslam est au cœur de la logistique et dans les secrets des tueurs du 13 novembre. S'il a promis de "s'expliquer ultérieurement", les perspectives pour l'enquê...
28 avril 2016 - 18:35
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Castex
Jean Castex, espèce de “couteau suisse” déconfiné, dont l'accent a pu prêter à la bonhomie
PORTRAIT CRACHE - Longtemps dans l’ombre, à l’Elysée et à Matignon, Jean Castex est apparu comme tout droit venu de son Gers natal, à la façon d’un diable sorti de sa ...
13 avril 2024 - 15:36
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.