Souffrance animale: Zara, H&M et Gap renoncent à la laine de mohair

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Souffrance animale: Zara, H&M et Gap renoncent à la laine de mohair

Publié le 03/05/2018 à 12:59 - Mise à jour à 13:04
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Zara, H&M et Gap ont annoncé mercredi renoncer à la laine de mohair dans leurs produits. Cela fait suite à une vidéo publiée par Peta, et montrant les souffrances subies par les chèvres angora dans plusieurs élevages d'Afrique du Sud.

La vidéo montrant la souffrance animale a poussé de grands groupes à revoir leur position. Zara, H&M et Gap, qui regroupent à eux trois près d'une vingtaine d'enseignes, ont annoncé mercredi 2 bannir de leurs produits la laine de mohair d'ici 2020.

Une annonce faite en réaction à une vidéo montrant des chèvres angora, dont est issue cette matière, maltraitées en Afrique du Sud qui en est le premier producteur mondial. Les images diffusées par l'association Peta (People for the Ethical Treatment of Animals) ont selon elle été tournées dans 12 exploitations différentes.

"Des travailleurs ont traîné, manipulé violemment, projeté, mutilé et même égorgé des chèvres pleinement conscientes, dont certaines hurlaient", dénonce l'association. "Certains tondeurs soulevaient les chèvres et les faisaient décoller du sol en les tenant par la queue, ce qui les brisaient vraisemblablement au niveau de la colonne vertébrale. (...) afin de nettoyer le mohair avant la tonte, l'un des éleveurs forçait les béliers à rentrer dans des bassines de solution nettoyante et leur maintenait la tête sous l'eau", écrit-elle également.

(La vidéo est disponible ici. Attention, certaines scènes peuvent choquer).

Tout en précisant déjà utiliser très peu de cette matière, H&M a reconnu qu'"aucun standard crédible ne permet à ce jour une information transparente et contrôlable de la production de mohair".

Lire aussi: L214 - des images choc pour alerter sur la souffrance animale

Cette réaction marque une victoire pour les défenseurs des animaux et pour ce mode de lutte. L'infiltration dans les élevages ou abattoirs et la diffusion d'images choc sont depuis quelques années l'un des principaux moyens d'action de ces groupes.

Certaines grandes marques de vêtements ont ainsi déjà banni la fourrure. En France, les vidéos de L214 ont largement alimenté le débat sur les conditions d'abattage des animaux et la consommation éthique de viande.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La vidéo de Peta montrait les souffrances subies par les chèvres angora.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-