Substances toxiques : que nous cachent nos matelas ?

Substances toxiques : que nous cachent nos matelas ?

Publié le 15/10/2021 à 14:00
Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Qui n’a pas déjà senti une odeur forte en déballant un matelas neuf ? Les matelas peuvent dégager des substances nocives. Malheureusement, ils ne sont pas les seuls objets du quotidien à en contenir. Depuis 2013, une législation est en vigueur pour les produits de la maison, la construction et la décoration, selon leurs émissions de polluants.

Pourquoi dit-on que les matelas contiennent des substances toxiques ?

Les matelas subissent différents traitements, pour les protéger à la fois de l’humidité et des incendies ; ces traitements contiennent des COV, composés organiques volatils. Parmi ces COV, on retrouve du polyuréthane, du latex synthétique, des colles et des plastiques. Ils sont responsables de la pollution intérieure des matelas.

Pour assurer le côté ignifuge du matelas, les industriels les traient avec des retardateurs de flammes bromés (RFB). Or, ces derniers sont connus pour être des perturbateurs endocriniens. Selon ConsoGlobe, les RFB sont à l’origine de troubles de la thyroïde et du système nerveux.

Les traitements ne s’arrêtent pas là : pour lutter contre les moisissures et les bactéries, les fabricants de matelas utilisent du formaldéhyde. Ce COV a des effets secondaires sur l’Homme, à savoir des irritations des muqueuses, l’apparition de maux de tête et le développement d’allergies.

Et le confort du matelas ?

Le confort du matelas "parfait", qui s'adapte parfaitement au sommier, n’est pas sans conséquence : les fabricants utilisent de la mousse polyuréthane. Or, celle-ci contient également de nombreuses substances chimiques.

Une étude démontre qu’à cause de la température du corps, de l’humidité et de la concentration en dioxyde de carbone dégagé, le taux d’émission de COV augmenterait dans l’air. Dormir sur ce type de matelas intensifierait le problème. 

Alors, que doit-on faire pour éviter ces désagréments ?

Il faut absolument lire l’étiquette de composition du matelas avant d’en acquérir un, notamment garder un œil sur les traitements que le matelas a subi. Selon ConsoGlobe, les matelas 100 % en latex naturel sont ceux qui regroupent le moins de traitement.

Un conseil : aérer quotidiennement votre chambre et votre matelas !

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Beds are burning

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-