Le rôle de l’aluminium dans le cancer du sein est confirmé

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 13 octobre 2021 - 17:26
Image
déodorants
Crédits
Unsplash
Dame, dame, déo...
Unsplash

Depuis plusieurs années, l’aluminium est au cœur des polémiques. En 2016, une étude suisse affirmait que les sels d'aluminium, présents dans 80 % des déodorants, favorisaient le cancer du sein. Les chercheurs ont continué leur travail, mais cette fois-ci avec des échantillons très larges et des statistiques très fines. Le résultat vient d’être publié sous la forme d’un premier article qui documente de manière plus rigoureuse l’effet toxique de l’aluminium. Selon les chercheurs,  “il sera difficile de ne pas tenir compte” de ces résultats alarmants.

Les effets toxiques des sels d’aluminium et leur potentiel cancérigène pour la glande mammaire humaine

Grâce à deux programmes de recherche, menés par une clinique genevoise et l’Université d’Oxford, les chercheurs ont confirmé que les cellules de la glande mammaire, lorsqu'elles sont exposées in vitro aux sels d'aluminium, incorporent rapidement ce métal. Dans les 24 heures qui suivent, une instabilité génomique apparaît dans ces cellules, sous la forme d'une altération de la structure et du nombre de chromosomes.

L’urgence de ne pas reproduire ce qui s’est passé avec l’amiante

Ces études pourraient convaincre les autorités sanitaires de l'insuffisance des tests de dépistage toxicologique pour des produits potentiellement dangereux pour la santé humaine, mais toujours utilisés par l'industrie agroalimentaire et cosmétique. L'impact des sels d'aluminium sur le risque de cancer mammaire rappelle l'histoire de l'amiante, selon certains chercheurs. Ce composé, présent dans l'environnement et peu coûteux, doté de propriétés attractives pour l'industrie, dont les effets néfastes pour la santé avaient échappé aux méthodes traditionnelles de dépistage toxicologique.

À LIRE AUSSI

Image
bebe
Allaitement : et si tirer son lait modifiait sa composition microbienne ?
Les bénéfices de l’allaitement, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), sont multiples. C’est pourquoi l’OMS recommande un allaitement complet jusqu’au six mo...
23 septembre 2021 - 17:23
Société
Image
Les frais liés à la contraception des jeunes filles de moins de 15 ans désormais pris en charge à 100% par l'Assurance maladie
Contraception : elle sera gratuite pour toutes les femmes de moins de 25 ans à partir de 2022
Le 1er janvier 2022 marquera le début de la gratuité de la contraception pour toutes les femmes jusqu'à 25 ans. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé ...
16 septembre 2021 - 13:04
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don