Syrie: un hôpital de MSF bombardé, au moins 9 morts

Syrie: un hôpital de MSF bombardé, au moins 9 morts

Publié le 15/02/2016 à 12:25 - Mise à jour à 12:37
©Pierre Andrieu/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un hôpital soutenu par Médecins sans frontières (MSF) a été bombardé, ce lundi, dans le nord de la Syrie, faisant au moins 9 morts. Le centre de soin est situé à Maarat Al-Nouman, à 280 kilomètres au nord de Damas.

Ce sont quatre roquettes, très probablement tirées par un avion de chasse russe, qui se sont abattu ce lundi 15 matin sur un hôpital géré par Médecins sans frontières dans le nord de la Syrie, à Hadiyé dans la province d'Idlib, provoquant la mort d'au moins neuf personnes. Huit membres du personnel de l'ONG sont également portés disparus

"Un bâtiment qui abritait un hôpital soutenu par MSF a été entièrement détruit ce lundi par des avions, vraisemblablement russes, à Hadiyé, une localité au sud de Maaret al-Noomane", a affirmé cette organisation. "Au cours de deux séries de deux attaques, menées à quelques minutes d'intervalles l'une de l'autre, l'hôpital a été touché par quatre roquettes. Au moins huit membres du personnel sont actuellement portés disparus", a affirmé Massimiliano Rebaudengo, le chef de mission de MSF pour la Syrie. Et d'ajouter: "il s'agit d'une attaque délibérée contre une structure de santé. La destruction de cet hôpital prive d'accès aux soins les quelque 40.000 personnes vivant dans cette zone de conflit ouvert".

L’association humanitaire gère six hôpitaux en Syrie et est présente dans cent cinquante-trois autres centres de soins dans le pays. 

Un autre hôpital, indépendant de MSF, a également été bombardé ce lundi matin. Il se trouve dans la ville d'Azaz et aurait été touché par des missiles balistiques de type Tochka (fabrication russe). Selon les témoins, pas moins de cinq missiles ont touché l'hôpital et une école voisine qui héberge des réfugiés fuyant une grande offensive de l'armée syrienne dans la région d'Alep. Quatorze personnes auraient été tuées selon un bilan provisoire.

En Afghanistan, un centre de soins de Médecins sans Frontières (MSF) à Kunduz avait été "fortement endommagé" par un bombardement nocturne involontaire mené par l'armée américaine lors de combats entre talibans et armée afghane soutenu par l'aviation américaine. Le drame avait tué neuf employés de l'ONG et blessés 37 autres en octobre dernier.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un hôpital soutenu par Médecins sans frontières (MSF) a été bombardé, ce lundi, dans le nord de la Syrie, faisant au moins 9 morts.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-