Un baby-sitter pédophile se rend à la police après 23 ans de cavale

Un baby-sitter pédophile se rend à la police après 23 ans de cavale

Publié le 14/05/2019 à 08:37 - Mise à jour à 08:51
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Vendredi 10, un homme de 62 ans s'est rendu à la police de l'Oregon après 23 ans de cavale. Il était recherché pour des actes pédophiles commis sur des enfants dont il avait la garde, entre 1995 et 1996.

Il a finalement décidé de se rendre après avoir échappé à la justice pendant 23 ans. Aux Etats-Unis, un certain Wayne Arthur Silsbee, 62 ans, a poussé vendredi 10 les portes d’un commissariat pour se livrer aux forces de l’ordre alors qu’il était recherché depuis 1996 pour des actes pédophiles commis sur plusieurs jeunes enfants.

Alors trentenaire, l’homme est accusé d’avoir violé ses victimes entre septembre 1995 et avril 1996. Les enfants, des fillettes uniquement, étaient âgés de huit à dix ans et l’homme pouvait facilement rentrer en contact avec eux exerçant la profession de baby-sitter. L’homme a aussi exercé les professions de chauffeur de bus scolaire, de manutentionnaire ou de vigile avant de partir en cavale.

En plus de deux décennies de fuite, le suspect aurait déménagé à plusieurs reprises selon les enquêteurs, vivant dans le Nebraska, le Missouri, le Colorado, l’Arizona ou la région de San Francisco. C’est finalement dans l’Oregon (nord-ouest du pays) qu’il s’est rendu, l’Etat dont il est originaire.

Lire aussi: Pris pour un pédophile, un octogénaire meurt tabassé par une bande

Les raisons pour lesquelles Wayne Arthur Silsbee a décidé de se rendre ne sont pas connues avec exactitude.

Le FBI a lancé un appel aux témoignages auprès de tous ceux qui ont pu le côtoyer les 23 ans dernières années afin de comprendre comment l’homme a pu échapper si longtemps aux autorités.

Voir aussi:

Condamné pour meurtre et actes de pédophilie, il viole un codétenu

Pédophile depuis quatre décennies, le grand-père condamné pour abus sexuels sur son petit-fils

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme s'est rendu après avoir fui pendant 23 ans (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-