Val-de-Marne: jugés pour avoir prostitué leurs petites amies lycéennes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Val-de-Marne: jugés pour avoir prostitué leurs petites amies lycéennes

Publié le 05/04/2018 à 13:37 - Mise à jour à 13:55
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Cinq hommes seront jugés vendredi par le tribunal de Créteil pour avoir prostitué leurs petites amies lycéennes. La plus jeune des victimes a commencé alors qu'elle n'avait que 14 ans. Les proxénètes leur fournissaient aussi de la drogue et les auraient rendues accros à la cocaïne.

Cinq hommes, proxénètes présumés âgés de 19 à 28 ans au moment des faits, seront jugés vendredi 6 par le tribunal de Créteil pour avoir prostitué et rendu accros à la cocaïne leurs petites amies lycéennes. Les victimes? Des jeunes filles âgées de 16, 18 et 20 ans en 2012, année lors de laquelle la sœur aînée d'une d'entre elles a décidé de porter plainte lorsqu'elle a découvert ce que faisait sa cadette. La plus jeune des victimes a commencé alors qu'elle n'avait que 14 ans

Le réseau, bien qu'amateur, fonctionnait sur un système bien rodé et selon une hiérarchie établie entre ses "dirigeants". Trois des proxénètes présumés, les plus jeunes (entre 19 et 21 ans) assuraient la sécurité et fournissaient les préservatifs. Les deux autres plus âgés donnaient cocaïne et cannabis aux prostituées pour "tenir le rythme".

Les jeunes filles enchaînaient près de 300 passes par mois dans des hôtels parisiens, du Val-de-Marne et des Hauts-de-Seine. Pour les clients, les tarifs étaient de 100 euros le quart d'heure, 150 euros la demi-heure et 200 euros l'heure.

Lire aussi: Paris - les prostituées souvent les cibles d'agresseurs en série

Avant d'intégrer ce réseau de proxénétisme, les victimes ne consommaient aucune drogue. Elles sont devenues accros. Mais, aveuglées par leurs sentiments pour leurs petits copains, elles ont expliqué qu'elles ne pensaient pas faire de la prostitution mais plutôt de l'escorting.

Les cinq suspects, dont quatre comparaissent libres vendredi et un fuit toujours (il fait l'objet d'un mandat d'arrêt), risquent jusqu'à dix ans de prison pour proxénétisme aggravé et trafic de stupéfiants.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq hommes seront jugés par le tribunal de Créteil vendredi pour avoir prostitué leurs petites amies et les avoir rendues accros à la cocaïne. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-