Var : deux morts dont un adolescent, abattus à la kalachnikov

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 10 septembre 2018 - 13:57
Image
Un policier stagiaire a été suspendu par Gérard Collomb et placé en garde à vue
Crédits
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
Le maire de La Seyne-sur-Mer a évoqué sa "rage" après ce double assassinat.
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
Le maire de La Seyne-sur-Mer a fait part de sa tristesse et de sa colère après l'assassinat de deux personnes dont un adolescent de 14 ans, dans la nuit de dimanche à lundi. La piste du règlement de comptes est privilégiée.

La piste du règlement de comptes semble privilégiée après la fusillade qui a fait deux morts à La Seyne-sur-Mer, près de Toulon, dans la nuit de dimanche 9 à ce lundi 10. Parmi les victimes se trouve un adolescent de 14 ans.

Le mode opératoire évoque en effet ce type d'assassinat, et l'utilisation de fusils d'assaut kalachnikov fait bien sûr penser au crime organisé, ce à quoi il faut rajouter les liens d'une des deux victimes avec ce milieu.

Peu après minuit, les deux hommes se trouvaient à bord d'une voiture dans la cité Berthe, considérée comme un quartier sensible. Les assaillants, cagoulés, seraient arrivés en voiture et ont alors fait feu. Plus d'une vingtaine de douilles d'au moins deux armes différentes ont été retrouvés sur place par les enquêteurs.

Voir: Marseille - un homme abattu à la kalachnikov par 4 hommes cagoulés

L'un des deux passagers du véhicule est décédé sur place. Il s'agit d'un homme issu d'une famille dont plusieurs membres ont été mêlés à de précédents règlements de comptes, a fait savoir le parquet de Toulon, en charge de l'affaire.

A ses côtés se trouvait un adolescent de 14 ans originaire de l'Europe de l'Est. Il a été transporté en urgence à l'hôpital mais n'a malheuresement pas survécu. L'enquête pour double assassinat a été confiée à l'antenne toulonnaise de la police judiciaire marseillaise.

"Un ou des tueurs ont encore commis l'irréparable dans la nuit à La Seyne", a écrit sur son blog (source) le maire (PS) de la ville, Marc Vuillemot . Evoquant "une certaine rage", il a dénoncé le manque de moyens policiers et les promesses non tenues, selon lui, de Gérard Collomb en la matière.

Lire:

Martigues: abattu à l'arme automatique après avoir emmené sa femme accoucher

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Soros
George Soros entre coups de bourse, coups de cœur et coups d'Etat
PORTRAIT CRACHE - George Soros : le super-héros des marchés qui jongle avec les chiffres et secoue le cocotier de Wall Street quand il “n’ouvre pas les sociétés” à la ...
16 février 2024 - 16:00
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.