Var: deux morts dont un adolescent, abattus à la kalachnikov

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Var: deux morts dont un adolescent, abattus à la kalachnikov

Publié le 10/09/2018 à 11:57 - Mise à jour à 12:12
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le maire de La Seyne-sur-Mer a fait part de sa tristesse et de sa colère après l'assassinat de deux personnes dont un adolescent de 14 ans, dans la nuit de dimanche à lundi. La piste du règlement de comptes est privilégiée.

La piste du règlement de comptes semble privilégiée après la fusillade qui a fait deux morts à La Seyne-sur-Mer, près de Toulon, dans la nuit de dimanche 9 à ce lundi 10. Parmi les victimes se trouve un adolescent de 14 ans.

Le mode opératoire évoque en effet ce type d'assassinat, et l'utilisation de fusils d'assaut kalachnikov fait bien sûr penser au crime organisé, ce à quoi il faut rajouter les liens d'une des deux victimes avec ce milieu.

Peu après minuit, les deux hommes se trouvaient à bord d'une voiture dans la cité Berthe, considérée comme un quartier sensible. Les assaillants, cagoulés, seraient arrivés en voiture et ont alors fait feu. Plus d'une vingtaine de douilles d'au moins deux armes différentes ont été retrouvés sur place par les enquêteurs.

Voir: Marseille - un homme abattu à la kalachnikov par 4 hommes cagoulés

L'un des deux passagers du véhicule est décédé sur place. Il s'agit d'un homme issu d'une famille dont plusieurs membres ont été mêlés à de précédents règlements de comptes, a fait savoir le parquet de Toulon, en charge de l'affaire.

A ses côtés se trouvait un adolescent de 14 ans originaire de l'Europe de l'Est. Il a été transporté en urgence à l'hôpital mais n'a malheuresement pas survécu. L'enquête pour double assassinat a été confiée à l'antenne toulonnaise de la police judiciaire marseillaise.

"Un ou des tueurs ont encore commis l'irréparable dans la nuit à La Seyne", a écrit sur son blog (source) le maire (PS) de la ville, Marc Vuillemot . Evoquant "une certaine rage", il a dénoncé le manque de moyens policiers et les promesses non tenues, selon lui, de Gérard Collomb en la matière.

Lire:

Martigues: abattu à l'arme automatique après avoir emmené sa femme accoucher

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le maire de La Seyne-sur-Mer a évoqué sa "rage" après ce double assassinat.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-