Absurdistan, la France pointée du doigt par la presse étrangère pour sa gestion de la crise sanitaire

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 novembre 2020 - 09:24
Image
Absurdistan, le reportage du journal allemand die Zeit
Crédits
Die Zeit
La presse allemande juge sévèrement la gestion française de la crise sanitaire
Die Zeit

Le magazine allemand Die Zeit critique vivement les décisions prises par le gouvernement français pour gérer cette seconde période de déconfinement, qualifiant l’Hexagone d’Absurdistan.

Absurdistan, voilà comment le magazine allemand Die Zeit qualifiait la France en temps de confinement dans son édition du 12 novembre dernier. Correspondante du journal à Nice, Annika Joeres détaillait ces innombrables « absurdités », qui caractérisent aujourd’hui le quotidien des Françaises et des Français.

Des « absurdités » difficiles à vivre au quotidien

Elle raille ces auto-attestations, permettant à chacune et à chacun de jouer avec les règles et s’étonne de la limite d’un kilomètre autour du domicile. Elle dénonce la fermeture des commerces « non essentiels »  alors que les grandes surfaces elles restent accessibles mais avec des rayons fermés. Et que dire, de ces commerçants contraints de baisser le rideau qui décident de proposer à leurs clients de récupérer leurs commandes dans les …drives de ces grandes surfaces.

Des décisions encore plus complexes à comprendre

Pointant les dérives « quasi-monarchique » du Conseil de Défense, la journaliste égrène, au fil de son papier, les errements du gouvernement.  Pour elle, le plus grave reste l’incompréhension des citoyens, qui se voient sommés d’appliquer des mesures pour lesquelles ils n’ont pas été consultés. La défiance s’installe, et le chef de l’Etat voit alors sa cote de popularité s’effondrer.

Cette défiance sera à nouveau mise à rude épreuve dans quelques jours, lorsqu’il faudra expliquer que le second déconfinement n’en sera pas un, mais ressemblera plus à un allégement de ces mesures difficilement compréhensibles. La sortie de l’Absurdistan ne sera donc que progressive, et c’est encore un choix, imposé sans aucune concertation.

 

À LIRE AUSSI

Image
Jean-François Toussaint
Mortalité liée à Covid-19 : une question de vulnérabilité parmi les pays confrontés à des marges d'adaptation limitées
Une étude du Pr. Jean-Francois Toussaint et autres chercheurs Quentin De Larochelambert, Andy Marc, Juliana Antero, Eric Le Bourg montre que certaines strategies de p...
19 novembre 2020 - 10:20
Société
Image
Le gouvernement veut pratiquer un million de tests par semaine pour juguler l'épidémie
Coronavirus : l’Auvergne-Rhône-Alpes va-t-elle vraiment tester tous ses habitants ?
Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a annoncé que tous les habitants pourront se faire tester gratuitement d’ici Noël. Et cela représente d...
18 novembre 2020 - 17:46
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.