Covid-19: Brigitte Autran annonce que le retour du masque obligatoire est à l'étude

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 04 octobre 2022 - 20:10
Image
masques
Crédits
Thomas Kienzle / AFP
Le retour du port du masque obligatoire est en cours d'étude.
Thomas Kienzle / AFP

Invitée d’"Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, Brigitte Autran, la nouvelle présidente du Covars, qui succède au Conseil scientifique, a annoncé que le retour du port du masque obligatoire est à l’étude pour lutter contre la hausse des cas de Covid-19.

"Tous les indicateurs sont en augmentation, les taux de positivité, d’hospitalisation, de consultation aux urgences et même une amorce d’augmentation du taux d’hospitalisation en réanimation. Donc oui, nous sommes dans cette huitième vague", a lancé Brigitte Autran, présidente du Covars (Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires). Elle annonce ensuite que le retour du port du masque obligatoire est en cours d'étude.

"Il faut continuer à être vigilant, explique-t-elle. Il y a des armes pour se battre. La prévention est très importante. Il faut vraiment porter des masques. On est vraiment dans une vague ascendante. Il reste recommandé de porter des masques de façon très fréquente, dès qu’on est dans un environnement où la distanciation sociale n’est pas respectée. (Retour du masque obligatoire dans certains espaces ?) Aujourd’hui, le Covars étudie ce point, avec différents modèles. L’ensemble des pays européens, les Etats-Unis, l’Amérique du Nord, étudient également ce point. Aujourd’hui, personne n’a réintroduit l’obligation du masque, mais tout le monde l’étudie."

"Il faut encore se préoccuper du Covid"

"Il faut encore se préoccuper du Covid, ajoute Brigitte Autran. On n’est jamais à l’abri de l’apparition d’un variant qui pourrait être plus virulent. Il faut continuer à se faire tester quand on a l’impression d’avoir des symptômes ou qu’on est contact. Il faut que les laboratoires puissent ‘typer’ quel virus est en cause. Sans ça, on ne saura pas si un variant méchant survient. Il peut y en avoir. La surveillance mondiale reste extrêmement importante."

"Les vaccins protègent de façon très importante"

"Heureusement, les vaccins protègent de façon très importante contre les formes graves et les décès. Malheureusement, certaines personnes très fragiles, très âgées, ou qui ont un déficit immunitaire, restent extrêmement sensibles et peuvent faire des formes graves. Les indications sont très claires. Ce sont les personnes de plus de 60 ans et celles qui ont des facteurs de risques. Il faut aller voir son médecin pour savoir si on est éligible à la vaccination. Pour l’instant, une personne qui va bien et qui a moins de 60 ans n’est pas éligible à la vaccination."

À LIRE AUSSI

Image
Drapeau ukraine
Covid-19: Kiev recommande à nouveau le port du masque
La capitale ukrainienne Kiev a recommandé lundi 3 octobre le retour au port du masque dans les lieux publics pour lutter contre la montée du nombre de cas de Covid-19....
04 octobre 2022 - 11:30
Société
Image
Sabine_Sauvaux
"Les effets secondaires du port du masque chez les enfants sont catastrophiques" Sabine Sauvaux, directrice de TIO-NT
Pour cet "Entretien essentiel", sur notre plateau, Sabine Sauvaux, directrice de TIO-NT, Textile industriel de l'Ouest - non tissé, qui fabrique des masques chirurgica...
24 septembre 2022 - 18:05
Vidéos
Image
Corée du nord
Covid-19: la Corée du Nord lancera une campagne de vaccination en novembre et recommandera le port du masque
La Corée du Nord commencera à vacciner sa population contre le Covid-19 vers le mois de novembre, et recommandera également le porte du masque, ont indiqué vendredi 9 ...
09 septembre 2022 - 12:45
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.