Covid-19, couvre-feux et cie : une semaine qui s’annonce décisive

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Covid-19, couvre-feux et cie : une semaine qui s’annonce décisive

Publié le 11/01/2021 à 11:36 - Mise à jour à 11:38
© Abdulmonam EASSA / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Doit-on s’attendre à de nouvelles mesures restrictives en France ? L’avenir proche nous le dira, le gouvernement va (encore) multiplier les réunions cette semaine et faire un point jeudi. 
 
D’ailleurs, Jean Castex l’avait bien dit lors de sa conférence de presse de jeudi dernier : « Il est encore un peu tôt pour mesurer l’impact épidémique des fêtes, nous en saurons plus en milieu de semaine prochaine ». 
 
Une chose est sûre, les questions de la réouverture des lieux culturels et sportifs, des bars et des restaurants, des stations de ski aussi, comme du retour en présentiel à 100% des lycéens sont – pour l’heure - renvoyées au 20 janvier. 
 
Quelle est la situation épidémique ? 
 
Quinze jours après Noël, le nombre de cas positifs quotidiens en France augmente, mais n’explose pas. Il était de 15944 dimanche. Le taux de reproduction est stable à 1,08 et 2620 patients se trouvent actuellement en réanimation. 
 
La situation varie fortement d’un département à l’autre, avec des taux d’incidence allant de 54 ou 55 cas pour 100 000 habitants dans le Finistère et les Côtes-d’Armor à 388 cas pour 100 000 habitants dans les Alpes-Maritimes, 329 dans le Jura.
 
Quels départements sous couvre-feux élargis ?
 
Les nouvelles sont tombées au compte-goutte durant le week-end. Depuis dimanche, ce sont finalement huit départements de l’est qui ont été placés sous couvre-feu étendu de 18 heures à 6 heures : l’Allier, le Cher, la Côte d’Or, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, et dans le sud les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse. 
 
Plus étonnant, mais selon Matignon sous le coup « d’une aggravation brutale de la circulation du virus », les départements du Var et de la Drôme seront aussi soumis à ce régime à partir de mardi. 
 
A quoi faut-il s’attendre ?
 
Avec un taux d’incidence de 163 cas pour 100 000 habitants, on est loin, et même très loin, des taux atteints en octobre, qui avaient justifié le deuxième confinement : il était de 392 cas pour 100 000 habitants du 19 au 25 octobre, avec des pointes à 1065 dans la Loire ou 832 dans le Rhône.
 
Il apparaît donc logique que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, déclare ce lundi sur Europe 1 :
 
« A ce stade, il n’y a pas de reconfinement prévu »
 
Les couvre-feux étendus semblent donc rester la piste privilégiée… pour le moment. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le couvre-feu avancé selon les départements, la piste de travail privilégiée

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-