Elle pensait attendre un enfant: une femme de 42 ans se fait retirer une tumeur géante de l'utérus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Elle pensait attendre un enfant: une femme de 42 ans se fait retirer une tumeur géante de l'utérus

Publié le 15/04/2015 à 15:35 - Mise à jour à 15:42
©Jerry Lai/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): DD.
-A +A

Terrible coup du sort pour cette femme de 42 ans: l'enfant qu'elle pensait attendre était une tumeur logée dans son utérus.

"Un garçon ou une fille ? Non madame, c’est une tumeur". Mauvaise surprise en effet Madalina Neagu. Cette Roumaine de 42 ans, qui se pensait enceinte, s’est rendue à l’hôpital de Botosani dans le nord-est du pays. Souffrant de douleurs au niveau de l’abdomen, elle croyait en effet ressentir les contractions indiquant le début du processus de l’accouchement.  

Mais face à l’intensité et au caractère inhabituel des douleurs dont elle s’est plainte aux médecins, ceux-ci ont décidé de faire subir à Madalina Neagu une batterie de tests pour vérifier la nature exacte de ses maux qui ressemblaient fort peu à des contractions de femme prête à donner la vie. Rapidement, une tumeur à l’intérieur de son utérus a été repérée. Mais il apparut rapidement que la tumeur en question était justement la seule chose que la patiente portait dans son ventre. Un constat qui stupéfia les médecins en charge de Madalina Neagu qui pensaient, malgré cette excroissance nuisible, être tout de même face à une femme enceinte. "En fait, la taille de son ventre était tout à fait similaire à celui d’une femme enceinte de neuf mois, nous n’avions donc aucune raison de douter des propos de la patiente" explique le docteur Dorin Scladan qui a pris en charge la patiente au quotidien britannique The Daily Mirror.  

Et pour cause: la tumeur fichée dans l’utérus de la patiente, qui a été retirée suite à une opération complexe, ne pesait pas moins de… 5 kilos. "Un record dans la région sur les 15 dernières années" confirme le docteur Dorin Scladan. Transférée ensuite en soins intensifs, Madalina Neagu, qui n’a sans doute pas dû bénéficier d’un suivi médical très poussé de sa "grossesse" pour ignorer à ce point sa situation, devrait cependant se rétablir pleinement de cette lourde opération.

 

Auteur(s): DD.

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Elle pensait attendre un enfant, il s'agissait d'une tumeur de 5 kilos.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-