Hépatite C: tous les malades pourront bénéficier des nouveaux traitements

Hépatite C: tous les malades pourront bénéficier des nouveaux traitements

Publié le 25/05/2016 à 14:20 - Mise à jour à 14:35
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Désormais, les nouveaux antiviraux d'action directe (NAAD) utilisés pour traiter l'hépatite C et jusque-là réservés aux malades les plus graves, seront accessibles à toutes les personnes atteintes, a annoncé Marisol Touraine ce mercredi. Pour réduire les coûts exorbitants de ces médicaments, la ministre de la Santé a saisi le Comité économique des produits de santé (CEPS).

Les traitements innovants contre l'hépatite C, appelés nouveaux antiviraux d’action directe (NAAD),  très efficaces mais chers et jusqu'alors réservés aux malades les plus graves, vont pouvoir bénéficier à tous les patients atteints par cette infection virale, a annoncé ce mercredi 25 la ministre de la Santé, Marisol Touraine dans une démarche globale de lutte contre les hépatites. "Aujourd'hui, je décide l’accès universel aux traitements de l'hépatite C", a annoncé la ministre à l'occasion d'un colloque consacré à la lutte contre les hépatites virales, à Paris. "Le progrès thérapeutique permet aujourd’hui de guérir l’hépatite C. Les nouveaux traitements disponibles sur le marché sont, à ce titre, porteurs d’espoir pour les 500.000 personnes atteintes de cette maladie en France", selon elle.

"Nous devons aujourd’hui aller plus loin et garantir l’accès de tous les malades à ces traitements", a-t-elle ajouté. "Plus de 30.000 malades" très atteints ont déjà été traités, selon la ministre. Plus de 90% d'entre eux n'ont plus de charge virale décelable, c'est à dire qu'ils n'ont plus de trace de présence du virus dans leur organisme, a-t-elle précisé.

Reste encore le problème du coût à résoudre. Car les NAAD sont limités à certains patients en raison de leur prix élevé. Ainsi, la boite de 28 comprimés de Sovaldi, médicament présenté comme révolutionnaire, coûte plus de 13.000 euros. Les prix avaient été fixé après de longues discussions entre les firmes et le comité économique des médicaments. Pour les modifier, Marisol Touraine a saisi le Comité économique des produits de santé (CEPS) afin qu'il négocie les tarifs avec les fabricants de NAAD.  

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La boite de Solvadi coûte plus de 13.000 euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-