"Le passe sanitaire a évité 4 000 morts en France", une étude controversée réalisée par Matignon

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 20 janvier 2022 - 17:27
Image
Abonnement Passe sanitaire
Crédits
Pixabay
Une étude menée par la "dream team" d'Emmanuel Macron.
Pixabay

Le passe sanitaire aurait permis d'éviter 4 000 décès liés au Covid-19 en France, et d'augmenter le produit intérieur brut (PIB) au second semestre 2021 de six milliards d'euros. Ce sont là les conclusions d’une étude largement relayée dans la presse, publiée ce mardi par le Conseil d'analyse économique (CAE), un organisme rattaché à Matignon et dirigé par un proche d’Emmanuel Macron. En plus des conflits d’intérêts de ses auteurs, les défauts de l’étude ont été largement pointés du doigt sur les réseaux.

Une étude produite par des proches d’Emmanuel Macron

Outre que cette étude émane des services de Matignon, c’est tout d’abord le profil de ses auteurs qui a attiré l’attention des internautes. L’équipe chargée de diriger l'étude comprenait l’économiste Philippe Martin, ancien conseiller technique d'Emmanuel Macron quand l'actuel président de la République était ministre à Bercy, qui a suivi le candidat lors de sa campagne présidentielle de 2017. Ensuite, l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil Scientifique à l’initiative de la recommandation de la mise en place du passe sanitaire.

L’équipe comptait, par ailleurs, Patrick Artus, que le journal Marianne incluait dans la liste des « économistes préférés » d’Emmanuel Macron et Guntram Wolff, directeur de l’institut Bruegel fondé par Jean Pisani-Ferry, le responsable du programme d’Emmanuel lors de sa campagne présidentiel de 2017.

Charles-Henri Gallois, président de Génération Frexit, a commenté que « Véran se félicite d'une étude partiale d'un organisme sous la coupe du Premier ministre. »

Le passe sanitaire a-t-il augmenté le taux de vaccination ?

« En France, le taux de vaccination aurait été de 65,2 % contre 78,2 % observé. On peut donc estimer que le passe sanitaire a eu pour impact d’augmenter le taux de vaccination d’environ 13 points en France », souligne l’étude. À cela, un internaute faisait remarquer que si personne ne conteste que des Français se sont vaccinés pour obtenir le sésame, cette donnée de 13 points d’écart interroge puisque d’autres pays européens, qui n’ont appliqué un passe sanitaire que bien plus tardivement par rapport à la France, affichent un taux de vaccination bien supérieur. C'est le cas d'EdgyLsx, un utilisateur de Twitter étudiant en médecine, qui écrit dans un thread : « Comme avec les médicaments, difficile de donner du crédit à ce genre d'études sans groupe contrôle. »

En effet, fin novembre, le Portugal affichait le taux de vaccination le plus élevé d’Europe avec 87 % de la population vaccinée (dont 98 % des plus de 25 ans), sans passe sanitaire, rapportait Les Echos. Idem en Espagne à la même période, avec une couverture vaccinale de 89 % chez les plus de 12 ans.

L’étude suscite moqueries et dérisions sur les réseaux sociaux

Sur son blog, le professeur agrégé d’histoire, Patrice Gibertie, n’a pas hésité à titrer que « Véran fait publier l’étude la plus débile du siècle pour justifier le passe sanitaire », mettant en relief l’absence de fondements scientifiques à l’appui des affirmations et l'empressement de la presse à relayer l'information : « Les médias se sont jetés sur la chose comme autrefois la vérole sur le bas clergé breton… » Ce ne serait pas la première fois que la presse s'empare sans réfléchir d'une information à la qualité douteuse...

Voir aussi : L'agression "antivax" était totalement inventée : itinéraire d'une "fake news"

Sur les 4 000 vies qui auraient été sauvées grâce à l’outil numérique, en réponse à un internaute membre des Gilets jaunes qui ironisait sur les liens d'intérêts des auteurs de l'étude, l’ancien sénateur Yves Pozzo di Borgo a lâché : « Le gag ! Pourquoi n’ont-ils pas fait une étude sur le nombre de vies sauvées si l’Ivermectine avait été employée ? Et combien de vies ont été épargnées (dont la mienne personne à risque) par l’emploi de l’Ivermectine ! »

Le consultant Maximilien Delvallée, lui non plus, n’a pas manqué de partager son amusement sur les conclusions économiques de l’étude :

Enfin, pour sa part, Me Di Vizio a fait savoir qu'il voyait derrière la publication de l’étude une manœuvre de l’Élysée visant à influencer la décision du Conseil constitutionnel, qui doit se prononcer sur le passe vaccinal ce vendredi.

À LIRE AUSSI

Image
Vaccin formes graves
Epi-phare, une étude d’auto-validation du ministre de la Santé
ANALYSE — Ce lundi 11 octobre, le groupement Epi-Phare a publié deux études affirmant que « la vaccination est efficace à plus de 90 % pour réduire les formes graves d...
12 octobre 2021 - 19:00
Société
Image
Vincent Pavan, mathématicien et président de "Réinfoliberté"
Vincent Pavan : "l'étude Comcor n'est pas de la science"
L'étude "Comcor" qui a servi à justifier la fermeture des bars et restaurants serait-elle... une fraude scientifique ? C'est la question soulevée par la plainte que Vi...
08 décembre 2021 - 16:30
Vidéos
Image
Pfizer and co Gate
"PfizerGate" ? Révélations sur des essais cliniques falsifiés par le triptyque Pfizer - Ventavia - FDA
Une fraude de grande ampleur, impliquant la société pharmaceutique Pfizer, son sous-traitant, la société Ventavia Research Group chargée des essais cliniques, et la Fo...
03 novembre 2021 - 13:53
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Blair
Tony Blair : de Bagdad à Davos, du caniche de Bush à un ersatz de Schwab
PORTRAIT CRACHE - Après avoir traîné son flair politique façon caniche de Bush sur les champs de bataille irakiens, Tony Blair, l'avocat devenu Premier ministre a su t...
15 juin 2024 - 10:45
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.