Les tests antigéniques peuvent-ils vraiment être efficaces dans la lutte contre la Covid-19 ?

Les tests antigéniques peuvent-ils vraiment être efficaces dans la lutte contre la Covid-19 ?

Publié le 16/11/2020 à 12:31 - Mise à jour à 12:34
© FRANCK FIFE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
La nouvelle arme de l’arsenal sanitaire n’est certainement pas la panacée de la politique de tests. En cause, les nombreux faux-négatifs. 
 
Le ministre de la Santé Olivier Véran avait donné son feu vert au déploiement des tests antigéniques dès la mi-septembre, alors que la Haute autorité de santé n’avait pas encore émis d’avis sur ces tests nasopharyngés, mais rapides. Ils livrent en effet un résultat en moins de 30 minutes. 
 
Le 9 octobre, la HAS reconnaissait leur utilité, dans des cas précis : 
 
« La HAS reconnaît l’intérêt de l’utilisation des tests antigéniques dans le cadre d’opérations de dépistage à large échelle ciblant des populations au sein desquelles le risque d’infection est plus important qu’en population générale »
 
Déploiement en cours
 
Les tests antigéniques ont d’ores et déjà été déployés dans les Ehpad, ils le seront cette semaine, annonce le ministère de la Santé, dans les établissements scolaires. Exclusivement, dans un premier temps tout au moins, à destination des enseignants et autres personnels. 
 
Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France, s'est déclarée prête à distribuer 100 000 tests dans les lycées franciliens, pour les adultes mais aussi les élèves. Sur autorisation des parents, prenait-elle la précaution de préciser – encore heureux ! 
 
Ces tests rapides arrivent surtout en ville, dans les pharmacies (3000 en sont déjà pourvues), chez les médecins et infirmiers libéraux, où ils sont pris en charge à 100%. Et c’est notamment là que se pose la véritable question de leur utilité.
 
Un faux-négatif sur trois 
 
Car les tests antigéniques présentent un grand risque de faux négatifs : en réalité dans un cas sur trois, précise la présidente de l’Ordre des pharmaciens sur France Info. 
 
« La faiblesse de ce test, c’est sur les résultats négatifs parce qu’effectivement, ça ne garantit pas, malgré un résultat négatif que l’on n’est pas porteur du Covid »
 
Et ce n’est pas une question de charge virale, puisque les recherches récentes ont démontré que celle-ci peut être aussi importante chez une personne asymptomatique que chez une personne symptomatique. Il s’agit, simplement, d’une question de fiabilité, mais qui peut induire de nombreux Français en erreur. 
 
La Haute autorité de santé recommande d’ailleurs à ceux qui sont identifiés comme cas-contact sans présenter de symptômes de faire un test PCR et non antigénique. De même pour les personnes symptomatiques, le recours au test rapide – dans les quatre jours après l’apparition des symptômes – est recommandé si (et seulement si) « le résultat du test PCR ne peut être obtenu dans un délai de 48 heures ». 
 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les tests antigéniques arrivent dans les pharmacies

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-