Les tests antigéniques peuvent-ils vraiment être efficaces dans la lutte contre la Covid-19 ?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 16 novembre 2020 - 13:31
Image
Un pharmacien équipé d'un masque de protection, le 21 mars 2020 à Paris
Crédits
© FRANCK FIFE / AFP
Les tests antigéniques arrivent dans les pharmacies
© FRANCK FIFE / AFP
La nouvelle arme de l’arsenal sanitaire n’est certainement pas la panacée de la politique de tests. En cause, les nombreux faux-négatifs. 
 
Le ministre de la Santé Olivier Véran avait donné son feu vert au déploiement des tests antigéniques dès la mi-septembre, alors que la Haute autorité de santé n’avait pas encore émis d’avis sur ces tests nasopharyngés, mais rapides. Ils livrent en effet un résultat en moins de 30 minutes. 
 
Le 9 octobre, la HAS reconnaissait leur utilité, dans des cas précis : 
 
« La HAS reconnaît l’intérêt de l’utilisation des tests antigéniques dans le cadre d’opérations de dépistage à large échelle ciblant des populations au sein desquelles le risque d’infection est plus important qu’en population générale »
 
Déploiement en cours
 
Les tests antigéniques ont d’ores et déjà été déployés dans les Ehpad, ils le seront cette semaine, annonce le ministère de la Santé, dans les établissements scolaires. Exclusivement, dans un premier temps tout au moins, à destination des enseignants et autres personnels. 
 
Valérie Pécresse, la présidente de la Région Ile-de-France, s'est déclarée prête à distribuer 100 000 tests dans les lycées franciliens, pour les adultes mais aussi les élèves. Sur autorisation des parents, prenait-elle la précaution de préciser – encore heureux ! 
 
Ces tests rapides arrivent surtout en ville, dans les pharmacies (3000 en sont déjà pourvues), chez les médecins et infirmiers libéraux, où ils sont pris en charge à 100%. Et c’est notamment là que se pose la véritable question de leur utilité.
 
Un faux-négatif sur trois 
 
Car les tests antigéniques présentent un grand risque de faux négatifs : en réalité dans un cas sur trois, précise la présidente de l’Ordre des pharmaciens sur France Info. 
 
« La faiblesse de ce test, c’est sur les résultats négatifs parce qu’effectivement, ça ne garantit pas, malgré un résultat négatif que l’on n’est pas porteur du Covid »
 
Et ce n’est pas une question de charge virale, puisque les recherches récentes ont démontré que celle-ci peut être aussi importante chez une personne asymptomatique que chez une personne symptomatique. Il s’agit, simplement, d’une question de fiabilité, mais qui peut induire de nombreux Français en erreur. 
 
La Haute autorité de santé recommande d’ailleurs à ceux qui sont identifiés comme cas-contact sans présenter de symptômes de faire un test PCR et non antigénique. De même pour les personnes symptomatiques, le recours au test rapide – dans les quatre jours après l’apparition des symptômes – est recommandé si (et seulement si) « le résultat du test PCR ne peut être obtenu dans un délai de 48 heures ». 
 

À LIRE AUSSI

Image
Vitamine D
Covid-19 : pourquoi la vitamine D est gratuite pour les personnes à risques au Royaume-Uni ?
La vitamine D protège-t-elle contre le Covid-19 ? C’est en tout cas ce que semble démontrer une étude récemment publiée en Grande-Bretagne. Mais s'il faut veiller à no...
13 novembre 2020 - 16:39
Société
Image
Soixante-quinze députés de la majorité lancent un appel à se faire vacciner "massivement" contre la grippe, un "acte citoyen"
Vaccin contre le coronavirus : les Français sont méfiants et s’opposent au caractère obligatoire
Seul un Français sur deux accepterait, en l’état actuel des choses, de se faire vacciner contre la Covid-19. C’est l’un des principaux enseignements d’un sondage Odoxa...
13 novembre 2020 - 11:38
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Portrait Olaf Scholz
Olaf Scholz, prince autoritaire à Hambourg, technocrate défaillant et chancelier chancelant
PORTRAIT CRACHE - Olaf Scholz est une énigme, mais on ne prend aucun plaisir à la résoudre. Gauchiste à l’époque de la RFA, puis élu centriste du SDP dont il devient l...
01 mars 2024 - 14:08
Portraits
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.