Immobilier achat : emprunter à moins de 1%, c'est possible

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 22 octobre 2018 - 18:01
Image
Les taux des crédits immobiliers sont restés quasi stables en mai
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Certaines banques proposent des taux inférieurs à 1%.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Les taux frémissent légèrement à la hausse au mois de septembre, mais restent globalement accrochés au plancher. A tel point que certaines banques proposent des emprunts avec des taux inférieurs à 1% pour attirer les acquéreurs les plus solvables.

La remontée des taux se fait toujours attendre dans la durée, et le coût des emprunts immobiliers reste accroché au plancher même si les banques françaises ont fait frémir en septembre les taux qui sont remontés en moyenne toute durée confondue de 1,43% à 1,45%.

Selon un article du magazine financier Le Revenu, ces chiffres cachent même des taux défiant toute concurrence avec des possibilités de négocier auprès de certaines banques des intérêts inférieurs à 1% du montant emprunté. Et nul besoin pour cela de se tourner vers les nouveaux acteurs de la banque en ligne, les enseignes traditionnelles sont prêtes à franchir le pas de ces taux dérisoires.

Ainsi, selon le magazine, la Société générale, HSBC, LCL ou le Crédit Agricole Ile-de-France proposent des taux inférieurs à 1%, comme le font aussi les établissements dématérialisés (Boursorama notamment, qui est d'ailleure une filiale de la Société générale). Attention cependant, de telles largesses côté taux s'expliquent aussi par un profil favorable pour l'emprunteur. Les taux inférieur à 1% sont en effet attribué aux prêts courant sur des périodes courtes (en général sept à neuf ans, le Crédit Agricole Ile-de-France allant jusqu'à 15 ans).

Voir aussi - Immobilier: pourquoi emprunter sur 35 ans est une stratégie dangereuse?

Mieux vaut donc afficher de solides revenus, un profil professionnel prometteur ou un apport conséquent. Et le bonus pour convaincre une banque de transformer un prêt immobilier en véritable produit d'appel: promettre à la banque des ouvertures de livrets pour vous ou vos proches. Vous augmenterez ainsi vos chances de vous voir octroyer un prêt à un tarif dérisoire.

Lire aussi:

Immobilier - Le poids des impôts locaux touche les villes plus abordables

Ventes, prix: l'immobilier ancien sur la voie de la stabilisation

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Obama
Barack Obama, un continuum Soros/WEF teinté d’un paradoxe Kissinger/Nobel
PORTRAIT CRACHE - Barack Obama est ce personnage contradictoire, ambiguë, voire bicéphale, prêcheur de justice sociale financé par des Soros, Buffet et Goldman Sachs, ...
25 mai 2024 - 12:00
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.