Immobilier: les femmes achètent plus tard que les hommes à un coût plus élevé

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Immobilier: les femmes achètent plus tard que les hommes à un coût plus élevé

Publié le 08/03/2016 à 12:17 - Mise à jour à 12:19
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les femmes achètent leur premier logement plus tard que les hommes, avec des revenus inférieurs, à un coût plus élevé et sur une durée d'emprunt plus longue, révèle une étude du courtier Empruntis parue ce mardi à l'occasion de la journée internationale du droit des femmes.

Les femmes achètent leur premier logement vers 38 ans, soit deux ans plus tard que les hommes, avec des revenus inférieurs d'environ 10% aux leurs, à un coût plus élevé et sur une durée d'emprunt plus longue, selon le courtier Empruntis. A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le courtier a passé au crible sa base de demandes de crédits immobiliers finançables avec promesse de vente signée, déposés l'an dernier sur son site.

Son étude, publiée ce mardi 8 mars, porte sur les 17.504 dossiers d'acquisition de résidence principale déposés par des femmes et des hommes empruntant "en solo" et pour la première fois - sur 65.000 dossiers au total, soit environ un emprunteur sur quatre. Il en ressort que l'écart d'environ 10% constaté entre les revenus des femmes et ceux des hommes "n'implique pas de discrimination dans l'accès au crédit", selon Empruntis.

Toutefois, cette différence de revenus pénalise les femmes à trois niveaux, a constaté le courtier: tout d'abord, leur capacité de remboursement mensuel est plus faible, inférieure de 100 euros en moyenne à celle des hommes, ce qu'elles compensent en partie par "un recours au crédit à la consommation plus modéré". Ensuite, le coût du crédit contracté par une femme est "potentiellement plus élevé", dit Empruntis, car le taux de crédit et les décotes négociables dépendent du niveau de revenus du client, pour "la quasi-totalité des établissements". Enfin, si les hommes achètent pour la première fois à l'âge de 36 ans, les femmes, elles, attendent deux ans de plus, pour emprunter à 38 ans: or cette différence d'âge a pour conséquence un coût d'assurance plus élevé. "Elles payent en moyenne 500 euros de plus sur leur assurance individuelle", précise Cécile Roquelaure, directrice de la communication d'Empruntis.

Aussi, parmi ces accédants à la propriété, la part des femmes divorcées est le double de celle des hommes: 17,87% pour les premières et 9,28% pour les seconds - ce qui n'a pas d'incidence en soi sur le profil de l'emprunteur, assure-t-elle. Mais les femmes sont deux fois plus nombreuses en proportion, que les hommes, à avoir un ou des enfants à charge lors de la souscription de leur prêt. Or la pension alimentaire est parfois peu, voire pas du tout prise en compte par l'établissement bancaire qui octroie le prêt, dans le calcul des revenus du client, car "elle est dédiée aux enfants". En revanche, la présence d'enfants diminue le "reste à vivre" pris en compte pour octroyer le crédit immobilier, ce qui pénalise encore les femmes, précise Mme Roquelaure à l'AFP.

Au final, femmes et hommes épargnent un montant quasi similaire (54.811 euros pour elles, 54.307 euros pour eux), pour un niveau de crédit proche (127.736 euros et 126.491 euros respectivement). Le budget du premier achat immobilier est quasi égal: 174.899 euros pour les femmes, 174.874 euros pour les hommes.

Toutefois, les femmes remboursent en moyenne 7 mois de plus que les hommes, avec 17 ans et 6 mois de durée d'emprunt, contre 16 ans et 11 mois pour les hommes en moyenne, a constaté le courtier. Pour les femmes, faire valoir un "compte bien géré" et "le moins de crédits à la consommation possible", afin de préserver leur capacité d'endettement, "permet de montrer patte blanche", conclut Empruntis.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En moyenne, les femmes achètent leur premier logement à 38 ans. (Image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-