La Chine veut mieux contrôler le bitcoin, son cours s'effondre brusquement

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

La Chine veut mieux contrôler le bitcoin, son cours s'effondre brusquement

Publié le 12/01/2017 à 08:25
©Karen Bleier/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Pour lutter contre la fuite de ses capitaux, les autorités de Pékin ont décidé de mettre la pression sur le bitcoin, la monnaie virtuelle qui n'est contrôlée par aucune banque centrale. La réponse du marché a été immédiate et brutale.

La banque centrale chinoise (PBOC) a indiqué avoir lancé des enquêtes contre les plateformes d'échanges de bitcoin, une annonce qui laisse augurer des contrôles durcis et qui a fait s'effondrer de 15% mercredi le cours de la monnaie virtuelle.

Des unités de la PBOC et des municipalités de Pékin et Shanghai ont envoyé des équipes d'inspection dans les bureaux des plateformes de bitcoins basées en Chine, a indiqué la banque centrale.

L'objectif était d'examiner le respect des règles sur les échanges de devises, le blanchiment d'argent et les risques financiers, a expliqué l'institution.

L'annonce est venue attiser les craintes que Pékin, dans son souci de juguler les fuites de capitaux hors du pays, ne durcisse drastiquement ses contrôles sur le bitcoin, alors même que 98% des échanges sur la monnaie virtuelle passent par les plateformes chinoises.

De quoi affoler les détenteurs de bitcoins: la crypto-monnaie a vu sa valeur perdre jusqu'à 15% en cours de journée mercredi sur le Bitcoin Price Index, moyenne des plateformes d'échange de bitcoins dans le monde, tombant jusqu'à 752,11 dollars.

Ce cours moyen du bitcoin remontait légèrement jeudi, évoluant autour de 768 dollars, mais toujours très loin de ses récents sommets.

La monnaie virtuelle, qui n'est contrôlée par aucune banque centrale, avait frôlé début janvier, à plus de 1.100 dollars, son record historique.

"La récente envolée du bitcoin était probablement alimentée par les fuites de capitaux chinois et la spéculation (...) Les craintes d'un durcissement des autorités chinoises risquent de maintenir la pression", commentait Gil Luria, analyste de Wedbush Securities cité par l'agence Bloomberg.

Les trois principales plateformes chinoises (BTC China, Okcoin et Huobi), fonctionnant en yuans, représentent environ 98,4% des échanges mondiaux de bitcoins, selon les récentes données d’un site de référence du secteur, bitcoinity.org.

L'engouement dans le pays a littéralement explosé ces derniers mois.

Sur BTC China, la plus grosse plateforme mondiale pour l'achat ou la vente de bitcoins, le volume quotidien d'échanges s'est envolé à 27,8 milliards de yuans le 22 décembre (3,8 milliards EUR) contre environ 1 milliard de yuans courant septembre-tandis que dans le même temps le prix du bitcoin en yuans grimpait de 70%.

Un succès directement lié à la forte dépréciation du yuan face au dollar, qui incite les épargnants à sortir leurs capitaux hors de Chine, en tentant de contourner les fortes restrictions imposées par Pékin. Le bitcoin échappe jusqu'à présent à ces limitations.

La monnaie virtuelle, créée à partir de la technologie du "blockchain", se vend et s'achète en ligne. Ses détracteurs lui reprochent son manque de transparence et d'être l'instrument de tous les trafics illégaux du fait de l'anonymat des paiements.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La fuite des capitaux chinois alimentait la hausse du bitcoin.

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-