Prise de poids: ces médicaments dont l'effet secondaire est de vous faire grossir

Prise de poids: ces médicaments dont l'effet secondaire est de vous faire grossir

Publié le :

Mardi 27 Septembre 2016 - 10:36

Mise à jour :

Mardi 27 Septembre 2016 - 10:40
Certains médicaments provoquent une prise de poids qui peut parfois être importante. Il est donc important d'anticiper certains traitements avec un régime ou, quand c'est possible, un peu d'exercice physique.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce n’est pas le premier effet secondaire auquel on pense le plus lors d’une prise de médicaments. Et pourtant: certains principes actifs actifs contenus dans les traitements médicaux font prendre du poids. Parfois jusqu’à 10% de la masse corporelle du malade. C’est notamment l’une des conclusions de l’ouvrage du professeur François Chast, qui a publié aux éditions Tallandier Les médicaments en 100 questions.

Les troubles peuvent même attendre 40% des patients traités pour des troubles bipolaires par du lithium (Teralithe) ou du valproate (Depakine, Depakote, Depamide) subissent une prise de poids. Parmi les autres médicaments pointés du doigt pour leur risque sur votre ligne, on recense les antidépresseurs tricycliques comme l’imipramine (Tofranil) ou d’autres types d'antidépresseurs comme la mirtazapine (Norset), la paroxetine (Deroxat), la fluoxetine (Prozac) ou la mianserine (Athymil).

Quelques neuroleptiques entraînent également une prise de poids comme la clozapine (Leponex), l’olanzapine (Zyprexa), la chlorpromazine (Largactil), le risperidol (Risperdal) et l’haloperidol (Haldol). Enfin, les anabolisants et certains bêtabloquants ont des effets similaires.

Les raisons pour lesquelles ces médicaments poussent à la prise de poids sont diverses: certains produits stimulent artificiellement l’appétit, d'autres font croître la masse de graisse (ou la masse musculaire) ou provoquent des rétentions d’eau et de sel. Les corticoïdes, eux, "redistribuent" les graisses dans le corps et peuvent favoriser la survenue d’œdèmes. Certains principes actifs enfin agissent plus insidieusement sur le poids en poussant le patient à réduire son activité physique, ce qui entraîne en général une prise de poids.

La plupart de ces médicaments ne provoquent cependant un effet durable sur la ligne. On constate en effet un rapide mouvement inverse sur la balance à l’arrêt des traitements. De même qu’un encadrement nutritionnel et un minimum d’exercice physique, sous contrôle du médecin, permet généralement de contrôler la prise de poids indésirable. 

 

Les effets sur le poids s'estompent rapidement après la fin du traitement.


Commentaires

-