Le porte-avions "Charles-de-Gaulle" de nouveau déployé contre Daech

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 05 novembre 2015 - 17:55
Mis à jour le 04 décembre 2015 - 14:04
Image
Le Charles de Gaulle.
Crédits
©Reuters
Le Charles-de-Gaulle va être déployé pour frapper Daech en Syrie et en Irak.
©Reuters
La France a décidé, lors d’un conseil restreint de défense ce jeudi, de déployer son porte-avions "Charles-de-Gaulle" pour lutter contre l’organisation Etat islamique.

Pour la seconde fois en 2015, le porte-avions français Charles-de-Gaulle va être déployé au Moyen-Orient pour participer aux actions militaire contre Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique), a annoncé ce jeudi 5 le gouvernement français. "Le déploiement du groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles-de-Gaulle a été décidé pour participer aux opérations contre Daech et ses groupes affiliés", a déclaré la présidence de la République à l'issue d'un conseil de défense consacré à la situation en Syrie et en Irak.

En plus de renforcer les capacités militaires françaises prenant part au conflit, il s'agit également d'une action diplomatique en soutien au processus de discussions enclenché à Vienne fin octobre pour tenter de dessiner les contours d'une transition politique en Syrie, tout en excluant à nouveau le maintien au pouvoir du président Bachar al-Assad.

Le président François Hollande "a souligné l'importance de soutenir le processus de Vienne (...). Il a rappelé que les lignes directrices de tout accord devaient être la lutte contre Daech et l'arrêt des bombardements contre les populations civiles. Bachar al-Assad ne peut être en aucune façon l'avenir de la Syrie", selon le communiqué de l'Elysée.

Le groupe aéronaval du porte-avions (qui comprend au moins une frégate de défense aérienne, une autre de défense sous-marine et un pétrolier ravitailleur) permet de plus que doubler les capacités aériennes de la France au Moyen-Orient en plus des six Rafale présents aux Emirats arabes unis et aux six Mirage basés en Jordanie.

Le Charles-de-Gaulle avait déjà été déployé pendant deux mois, dans le cadre de l'opération Chammal, du 23 février à la mi-avril 2015, dans les opérations de la coalition internationale contre les djihadistes de Daech en Irak. En huit semaines dans le Golfe, la vingtaine d'appareils embarqués sur le porte-avions avaient "réalisé quotidiennement 10 à 15 sorties de combat", selon l'état-major français.

Le gouvernement a également annoncé que les conséquences de l’écrasement de l'A321 russe le 31 octobre dans le désert du Sinaï en Egypte avaient été examinées. "Toutes les mesures ont été prises à titre préventif pour assurer la sécurité des ressortissants français. Il n’y a d’ailleurs aucun vol direct entre Charm el-Cheikh et la France".

 

À LIRE AUSSI

Image
Un Rafale sur le "Charles-de-Gaulle".
Les Rafale du Charles de Gaulle ont commencé les bombardements en Irak
Les chasseurs Rafale du porte-avions "Charles-de-Gaulle" ont largué leurs premières bombes contre les positions de l'Etat islamique en Irak, ce mercredi. Deux jours ap...
25 février 2015 - 17:51
Politique
Image
L'Etat islamique a revendiqué une nouvelle fois être à l'origine du crash de l'A321 dans le Sinaï.
Daech revendique en vidéo le crash de l'A321 russe dans le Sinaï
L’organisation djihadiste Etat islamique a publié mardi 3 novembre au soir une vidéo dans laquelle elle affirme pour la deuxième fois être à l’origine du crash, samedi...
04 novembre 2015 - 19:49
Politique
Image
Dossier image daech etat islamique djihadistes illustration
La France redoute des "frappes obliques" de la part de Daech
France Info a révélé ce lundi, les intentions de l'Etat islamique qui inquiètent les services de renseignement français: les "frappes obliques". Selon un rapport offic...
26 octobre 2015 - 13:42
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.