Marisol Touraine: "le tiers payant sera maintenu"

Auteur(s)
VL
Publié le 06 janvier 2015 - 09:10
Mis à jour le 07 janvier 2015 - 10:04
Image
Marisol Touraine sur RMC.
Crédits
©Capture d'écran BFM TV/RMC
Marisol Touraine au micro de BFM TV- RMC mardi 6 janvier.
©Capture d'écran BFM TV/RMC
Marisol Touraine était ce mardi l'invitée de BFMTV et RMC Info. Confrontée à la grogne des médecins, la ministre a continué de défendre sa réforme. Si certains points peuvent être discutés, Marisol Touraine a fini par lâcher qu'elle ne reviendrait pas sur le tiers payant.

François Hollande qui déclarait lundi sur France Inter "comprendre" les médecins

"Le président de la République a dit que (la loi Santé) était une avancée. Le tiers payant, c'est une avancée pour les patients. C'est un système qui permet au patient de ne pas avancer les frais de consultation et que le professionnel soit payé par la sécurité sociale. Quand vous allez en pharmacie ou en clinique c'est ce qui se passe. La France est une exception dans les pays d'Europe, qui ne sont pas des pays avec un système de santé autoritaire et étatisé".

"Un Français sur trois dit avoir renoncé à des soins pour des raisons financières ou va à l'hôpital parce qu'on n'y avance pas les frais. (…) Je veux que la médecine de proximité soit renforcée par rapport au système hospitalier. L'hôpital c'est formidable mais il n'a pas à tout faire dans notre pays".

 

Les modifications qui pourraient être apportées au projet de loi

"Il y a des points qui vont être réécrits comme sur l'organisation territoriale. Le tiers payant est un élément fondamental de cette loi, évidemment il sera maintenu. Il est soutenu par les associations de patients, de consommateurs".

 

La menace des médecins de faire la grève de la carte vitale au profit de la feuille de soins

"Je leur dis avec une certaine solennité que ce ne serait pas responsable vis-à-vis de leurs patients. Concrètement on passera de quelques jours de remboursement à plusieurs semaines. Les médecins sont rémunérés pour transmettre les feuilles de soins avec la carte vitale. Je n'imagine pas qu'ils ne se préoccupent pas de la situation des patients. (…) Je n'en suis pas (à la sanction)".

 

La complexité du système pour les médecins

"La question de la simplicité dépend du fait que les mutuelles arrivent à se mettre d'accord pour qu'il n'y ait qu'un payeur. Les discussions engagées avec l'assurance maladie et les organismes complémentaires ont pour objectif d'arriver au système le plus simple possible. Créer un seul organisme est envisageable".

 

Compenser le travail administratif des médecins par une hausse du prix de la consultation

"Lorsqu'on a mis en place la carte vitale, beaucoup de médecins ont dit que c'était compliqué, aujourd'hui c'est naturel dans les cabinets. Les médecins travaillent énormément, et cela provoque nécessairement des crispations. Sur une consultation à 23 euros le médecin touche 31 euros (8 euros de la part de sécurité sociale NDLR). Depuis que je suis ministre cela a augmenté".

 

Le manque de médecins en France

"La loi ne va pas étatiser la médecine libérale. Pourquoi les médecins étrangers viennent en France? C'est parce qu'on a la sécurité sociale. Il y a  plus de médecins qu'il y a quelques années, il y en aura plus dans les années à venir. Le problème n'est pas le nombre de médecins mais le lieu où ils s'installent. D'où les actions que j'ai menées pour inciter les médecins à s'installer dans ces quartiers".

 

Les pharmaciens autorisés à vacciner

"Ça fait partie des sujets dont on va discuter. En France, on ne se vaccine plus assez. Faisons en sorte de diversifier les portes d'entrées vers la vaccination. Mais le médecin prescrit, suit, accompagne, ça ne me semble pas remettre en cause son rôle".

 

Le volume des appareils audio cause de surdité chez les jeunes

"(Il faudrait) s'assurer que les casques ne puissent aller au-delà d'un certains nombre de décibels. Faut-il encadrer les sons émis dans certaines salles fermées? C'est une réflexion que nous avons. On a l'impression que ça se ramène systématiquement à l'interdiction, donc il faut discuter, il ne faut pas interdire d'écouter de la musique".

 

À LIRE AUSSI

Image
Les services d'urgences hospitaliers sont en grève.
Marisol Touraine: les malades "trouveront à se faire soigner" pendant les fêtes malgré la grève des médecins
La ministre de la Santé, Marisol Touraine, assure que la grève des médecins ne devrait pas empêcher les malades d'être soignés pendant les fêtes de fin d'année, alors ...
17 décembre 2014 - 13:29
Société
Image
Un médecin ausculte un patient.
Médecins: des délais toujours plus longs
Une étude Ifop publiée ce mardi pointe l'allongement des délais pour obtenir un rendez-vous chez le médecin. Une attente qui exaspère les patients et les pousse parfo...
18 novembre 2014 - 18:13
Société
Image
Médecin auscultant un enfant.
Grève des médecins: la Sécu met en garde contre des retards de remboursement
Afin de protester contre le projet de loi santé, les syndicats de médecins appellent à une nouvelle fermeture des cabinets lundi et mardi. Ils invitent également à rem...
04 janvier 2015 - 14:55
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don