Primaire à droite: NKM et Morano chargent le règlement et l'organisation

Primaire à droite: NKM et Morano chargent le règlement et l'organisation

Publié le 09/08/2016 à 08:59 - Mise à jour à 09:04
©Charles Platiau/Francesoir
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Avant de s'engager dans la course à la présidentielle, les candidats Les Républicains passeront par une primaire au sein du parti. Et les modalités de cette dernière ne sont pas du goût de Nadine Morano et de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Politiquement éloignées, NKM et Morano se rapprochent toutefois lorsqu'il s'agit d'aller dénoncer l'organisation de la primaire de la droite à laquelle les deux femmes participent en vue de la présidentielle de 2017. Au centre de leur colère partagée, le système des parrainages, qui, selon elles, avantage les "ténors" du parti au détriment des plus "petits" candidats.

A savoir, réunir 250 parrainages d’élus de 30 départements différents dont 20 parlementaires et aussi de 2.500 adhérents à court de cotisations.

La première a allumer la mèche a été Nathalie Kosciusko-Morizet dans les colonnes du JDD, dimanche 7. "Il y a quelque chose d'assez scandaleux: on nous demande à nous candidats, d'aller chercher 2.500 parrainages d'adhérents sans avoir le fichier des adhérents donc sans connaître leur adresse ni leur mail, rien", expliquait la députée de Paris qui explique avoir recueilli un peu plus de la moitié des parrainages nécessaires.

Même son de cloche du côté de Nadine Morano qui est montée au créneau lundi 8 sur RTL pour développer les mêmes griefs que sa consœur chez Les Républicains. "C’est une opération difficile et les candidats ne sont pas à armes égales pour contacter les adhérents et les élus dont nous n’avons pas les listings" a déploré celle qui estime avoir réuni plus des deux-tiers des parrainages. Pour elle, le responsable est tout désigné: l’association "Les amis de Nicolas Sarkozy (toujours pas officiellement candidat NDLR) envoie des mails à des militants". Et de conclure: "pour une primaire, c’est un peu fermé".

Au total, treize candidats participeront au scrutin prévu en novembre. Si Nicolas Sarkozy ne s'est pas encore officiellement déclaré candidat, Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire sont déjà en pleine campagne.


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les modalités de la primaire ne sont pas du goût de Nadine Morano et de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-