L'Iran arraisonne et saisie un tanker britannique dans le détroit d'Ormuz

L'Iran arraisonne et saisie un tanker britannique dans le détroit d'Ormuz

Publié le :

Samedi 20 Juillet 2019 - 11:41

Mise à jour :

Samedi 20 Juillet 2019 - 11:48
© NIMA NAJAFZADEH / TASNIM NEWS/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'Iran a annoncé ce samedi 20 avoir arraisonné un pétrolier britannique vendredi 19. Londres évoque de son côté deux navires saisis et dénonce un acte "inacceptable".

Selon la version des Gardiens de la Révolution islamique, le navire britannique a été arraisonné après avoir percuté un navire de pêche iranien. Un tanker britannique, le Stena Impero, a été saisie par l'Iran après avoir été intercepté dans le détroit d'Ormuz vendredi. Les 23 membres de l'équipage, majoritairement de nationalité indienne, seraient confinés à bord.

Le bâtiment a été arraisonné par la force navale des Gardiens pour "non-respect du code maritime international”, "à la demande de l’Autorité portuaire et maritime de la province de l’Hormozgan" a fait savoir l'agence de presse des Pasdarans (Gardiens de la Révolution).

"Notre navire le Stena Impero a été attaqué par de petits aéronefs et un hélicoptère non identifié en transitant par le détroit d’Ormuz dans les eaux internationales", a déclaré la compagnie Stena Bulk qui arme le navire dans un communiqué. "Nous sommes actuellement incapables de contacter le navire qui fait route vers le nord en direction de l’Iran", a-t-elle ajouté.

Lire aussi –  Deux bateaux attaqués dans le golfe d'Oman: danger pour le prix du pétrole?

Londres s’est dit "extrêmement préoccupé" par "la saisie inacceptable" de "deux navires" par l’Iran. Il s’agit d’un bâtiment britannique et d’un autre battant pavillon libérien, a précisé le ministre des Affaires étrangères Jeremy Hunt. L’Iran n’a parlé que de la saisie d’un seul navire, le Stena Impero. Les autorités britanniques ont conseillé à leurs navires de ne pas emprunter le détroit d'Ormuz.

L’annonce de la saisie du Stena Impero survient quelques heures après que la Cour suprême de Gibraltar eut décidé de prolonger pour 30 jours l’immobilisation du pétrolier iranien Grace 1. Le navire avait été arraisonné le 4 juillet par les autorités de Gibraltar, territoire situé à l’extrême sud de l’Espagne, qui le soupçonnaient de livrer du brut à la Syrie en violation des sanctions de l’Union européennes contre Damas. Téhéran a nié cette accusation et dénonce un acte de "piraterie" envers le navire chargé de 2,1 millions de barils de brut.

Voir:

Tension dans le Golfe persique: l'Iran annonce avoir abattu un drone américain

Une chercheuse franco-iranienne arrêtée en Iran selon le gouvernement français

Crise Iran - Etats-Unis: la justice iranienne exécute un homme accusé d'espionnage pour la CIA

L'Iran a annoncé ce samedi avoir arraisonné un pétrolier britannique.


Commentaires

-