Pollution de l'air à Paris: une application pour identifier l’itinéraire le moins pollué

Pollution de l'air à Paris: une application pour identifier l’itinéraire le moins pollué

Publié le :

Jeudi 17 Octobre 2019 - 16:16

Mise à jour :

Jeudi 17 Octobre 2019 - 16:30
LIONEL BONAVENTURE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Maladies respiratoires aiguës et chroniques, asthme, allergies, la pollution de l’air en milieu urbain a des conséquences importantes sur la santé. A Pékin, il a été démontré que la présence de particules fines dans l’air causerait un taux élevé de fausses couches !  A moins de déménager à la campagne, il existe des applications qui vous permettront de calculer l'itinéraire vous faisant passer par les zones les moins polluées de la ville.
 
 
À pied à Paris, évitez les trajets pollués
Airparif, l’organisme public pour la surveillance de la qualité de l'air en région Île-de-France, a développé l’application Itiner-air. Elle vous indique le niveau de pollution à l'endroit exact où vous vous trouvez. Pour un trajet à vélo, vous pouvez entrer la destination, et l'application vous indique la route sur laquelle vous respirerez l’air le plus propre. L’application donne le niveau de pollution (de très faible à très élevé) et prend en compte l’heure d’exposition, ainsi que trois types de particules: le dioxyde d’azote (NO2), les particules (PM10) et l’ozone (O3).
 
Elle vous aidera à trouver la petite rue à prendre pour éviter l'axe embouteillé d'à côté. Faut-il aller faire son jogging quai de la Seine, ou canal St Martin? Si un accident survient, l’application vous informera en temps réel pour vous éviter de vous retrouver coincé dans un bouchon.
 
 
Piétons, cyclistes et joggeurs sont spécialement visés par cet outil qui leur évitera de s’exposer inutilement à la pollution pendant leur trajet. 
 
Une ville connectée pour lutter contre la pollution
 
Jusqu'à présent, seules les particules fines issues du trafic routier (PM10 et PM2,5,)  étaient prises en compte. Désormais, des particules encore plus fines, particulièrement nocives pour la santé, sont collectées par Airparif. Pour réussir à relever ces données, Airparif, a installé 60 capteurs un peu partout en Île-de-France. 
 
C’est l'actualisation de ses données toutes les heures qui permet aux Parisiens de calculer leurs itinéraires en tenant compte des niveaux des différents polluants réglementés en temps réels.
 
 
Sensibiliser les franciliens aux déplacements éco-responsables
 
Airparif a lancé une plateforme qui permet de comparer les émissions polluantes émises par chaque moyen de transport. 
 
L’utilisateur sélectionne le type de transport, le nombre de kilomètres et s’il s’agit d’un trajet aller-retour, simple ou récurrent. La plateforme donne une comparaison avec cinq autres modes de déplacement. Voiture, deux-roues motorisés, bus, métro et RER, tramway, vélo et marche sont pris en compte. 
 
Pour la voiture et les deux-roues motorisés, le calcul se base sur la motorisation (diesel, essence, hybride ou électrique), le classement du véhicule qui détermine s’il est autorisé à rouler pendant les pics de pollution (Crit'Air) et le nombre de passagers. En ce qui concerne le type d'émissions, deux polluants sont pris en compte : les oxydes d'azote (NOx) et les particules fines (PM).
 
La ville de Paris souhaite, à travers ces applications, sensibiliser le citoyen aux émissions pour qu’il prenne des décisions conscientes de notre contribution aux émissions de particules polluantes.
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :



Commentaires

-